Cyclisme : Une belle concurrence en prévision sur le TPC

Le tenant du titre, Connor Swift, coureur britannique d’Arkea-Samsic, viendra le défendre. Il aura fort à faire pour concurrencer les excellents rouleurs Stefan Küng (Groupama-FDJ), Benjamin Thomas (Cofidis), Maciej Bodnar (Total Energies) ou Morten Hulgaard (Uno-X).

Le Suisse Küng est une référence de l’effort solitaire, double champion d’Europe et deuxième de l’épreuve hier à Munich, seulement battu par Filippo Ganna. Thomas, 3e des derniers championnats de France de contre-la-montre, a lui brillé la semaine dernière en décrochant l’or européen sur la poursuite par équipes et la course aux points en cyclisme sur piste.

Le Polonais Bodnar, 37 ans, a remporté un chrono sur le Tour de France 2017, tandis que le Danois Morten Hulgaard a pris la 3e place du dernier TPC et la 5e des championnats du Danemark contre-la-montre. Pierre Latour, Kévin Vauquelin, Clément Davy et le Charentais Yoann Paillot auront également leur carte à jouer.

Du côté des sprinteurs, il reste à savoir si un coureur sera en capacité d’empiler les victoires à la manière d’Arnaud Démare, Christophe Laporte ou Elia Viviani lors des dernières éditions. Très régulier sur les sprints massifs du dernier Tour de France, l’Italien Luca Mozzato (B & B Hôtels) fait figure de favori.

Il faudra compter sur Jason Tesson (St-Michel Auber 93), vainqueur d’étape l’an passé à Ruffec et avaleur de succès cette saison sur les routes françaises. Sans oublier l’expérimenté Edward Theuns, coureur belge de l’unique équipe World Tour étrangère présente au départ (Trek-Segafredo), ou encore les Français Lorrenzo Manzin et Thomas Boudat.