Le Bénin s’est pris au jeu du tambourin, première participation aux championnats du monde

Les championnats du monde de tambourin se poursuivent ce dimanche 28 août à Balaruc-les-Bains, avec les finales France-Italie à 14h et 16h. À 11h, l’équipe du Bénin jouera son dernier match de classement, première participation et première équipe africaine à se prendre au jeu de balle.

Samedi matin, 27 août, sur la terre battue de Poussan, le Bénin a disputé sa première rencontre internationale face à l’Italie. Les favoris du tournoi, avec la France qui la veille en était venue à bout, 13-12 au bout de la nuit trois heures de jeu, l’ont emporté 13-3 mais l’essentiel est ailleurs.
Dans l’échange, le développement, la présence de cette équipe béninoise, première représentante africaine à pratiquer le jeu de balle au tambourin.
L’histoire remonte à 2015-2016 quand Thomas Tossou-Dan découvre la discipline à travers une vidéo sur internet. “Je suis handballeur, hand-tennis, et j’ai été attiré par ce jeu, j’y ai trouvé des similitudes“.Il entre en contact avec Jordi Moncusi (Catalogne) qui le dirige vers Patricia Ganivenq, vice-présidente à la Ligue qui lui envoie des documents, des cours, du matériel qu’elle collecte autour d’elle. “Elle m’a formé sur le Net” explique Thomas, qui rassemble quelques jeunes autour de lui, les initie, toujours sous le regard bienveillant des Ganivenq, figures du jeu à Balaruc !

Formé sur internet

“Patricia a été notre marraine, tout le temps ; Louis est notre guide”. Présents samedi matin au bord du terrain pour accompagner le premier match de l’équipe, au côté de Thomas Tossou-Dan, aujourd’hui président d’une fédération au Bénin qui compte 180 pratiquants. “On a privilégié le jeu indoor qui se joue en gymnase, car nous avons chez nous plus de terrains de handball, à l’extérieur”.
Pour ces championnats du monde, les joueurs ont beaucoup travaillé l’extérieur, à cinq joueurs au lieu de trois en indoor. Au point d’étonner les observateurs jusqu’au président de la Fédération Française, Yvan Buonomo, “admiratif de l’opposition proposée”.
Et être là, en France, “c’est une fierté. Une fierté pour nous et le pays, le gouvernement qui a favorisé notre participation et travaille au développement du tambourin, en l’incluant à la formation des professeurs de sport. Le Bénin est le seul pays à le pratiquer en Afrique, d’autres s’y intéressent, et c’est enrichissant d’impulser ainsi cette dynamique !” poursuit Thomas pour qui l’histoire ne fait que commencer !

Ce dimanche 28 août, Bénin-Catalogne à 11 h. France-Italie féminine à 14 h et masculin à 16 h à Balaruc-les-Bains.

L’équipe du Bénin : Narcisse Amoussou, Eric Ahossou (capitaine), Rohnel Aboh, Armand Dofoue, Arnaud Orekan, Laurice Gbaguidi.