Ligue 2 : les “Crocos” de Nîmes Olympique doivent s’extérioriser, à Valenciennes

Timorés à l’extérieur, les Crocos n’ont pris qu’un point en trois déplacements, depuis le début de la saison.

2,9 / 10 de moyenne. On a peut-être été un poil sévère avec les Crocodiles et leurs notes, mardi à Grenoble, mais c’est parce qu’ils nous ont déçus. Autant qu’ils se sont déçus eux-mêmes, d’ailleurs, comme certains nous l’ont confié en zone mixte après la rencontre.

Usaï à la presse : “J’attends un résultat”

Après Laval (1-0), ils se voyaient beaux et se voyaient enclencher une série de victoires. “On avait l’ambition de gagner les trois matches de la semaine”, confiait même Burner après la défaite en Isère (3-2).

Ils ont déçu leur coach, aussi. Quand on a fait remarquer à Nicolas Usaï que l’arbitre, Jérôme Brisard, avait été bon au stade des Alpes, il a acquiescé et glissé : “Il a été meilleur que nous…” Puis le technicien a développé : “On n’a pas fait ce qu’il fallait dans les 30 derniers mètres. On a le sentiment que l’on pouvait faire des différences, et on n’y est pas arrivé. On voulait densifier le jeu à droite pour renverser à gauche, mais ça ne s’est pas trop vu… Il faut vite “switcher” et retrouver de la fraîcheur physique pour maintenir le rythme et l’intensité que l’on met dans nos premiers quarts d’heure. Si j’attends une réaction ? J’attends un résultat. On doit être capable d’aller chercher au moins un point à Valenciennes.”

pic.twitter.com/EY0ChB0btw

— ? Nîmes Olympique (@nimesolympique) September 1, 2022

Pour leur troisième match en sept jours et le second déplacement en quatre (retour de Grenoble en bus dans la nuit de mardi à mercredi, départ en train dans le Nord ce jeudi après-midi) les Nîmois se heurteront au même problème que face au GF38. Le VA de l’ancien défenseur croco Nicolas Rabuel (en National, de 2005 à 2007), promu coach des pros cet été, est “une équipe solide” (Usaï) qui encaisse peu de buts (4 en 6 journées, 3e meilleure défense) mais qui en marque peu (4 aussi, 19e et avant-dernière attaque).

Usaï aux joueurs : “Quelle est votre ambition ?”

Il s’agira de faire sauter quelques verrous, ce soir : le verrou défensif du Hainaut, mais aussi un certain verrou psychologique à l’extérieur. NO n’a ramené qu’un point de ses trois voyages, ne poussant pas le bouchon, ou plutôt le ballon, assez loin dans les intentions offensives. On dit souvent qu’une équipe est à l’image de son entraîneur. Usaï prône l’engagement, la grinta et la verticalité. J’aimerais qu’il y en ait plus, concède-t-il. Je ne sais pas si l’équipe est à son image, mais si on avait égalisé à la 94e minute à Grenoble, je me serais vraiment reconnu en elle , a-t-il souri.

? 8 matchs ce soir sur @PrimeVideoFR ➕ le derby #HACSMC en clair sur @lachainelequipe
? #PFCFCGB samedi à 15h sur @beinsports_FR
? #PAUFCASSE lundi soir sur @beinsports_FR

Quelle rencontre allez-vous regarder ? ?

? En détails ➡ https://t.co/VlBb0yOkCf pic.twitter.com/dnHHTEQXaY

— Ligue 2 BKT (@Ligue2BKT) September 2, 2022

Pour que cela sourit enfin en déplacement, Fomba et ses partenaires doivent s’extérioriser. “Avant Grenoble, le coach nous avait demandé quelle était notre ambition dans ce championnat. Pour l’instant, on n’arrive pas à enchaîner, constate Vargas, l’un des meilleurs Gardois du moment. Ce match à Valenciennes arrive vite : il tombe à pic pour rebondir.” Et pour faire remonter la moyenne des notes.