L’image du nageur olympique Antoine Viquerat gérée par Thomas Ganzel, ex-lycéen lotois en Bachelor à Toulouse

l’essentiel Vogue la galère pour un sportif sans sponsor qui ne soignerait pas son image. Thomas Ganzel a les clés pour lui éviter de sortir les rames. Il assiste le nageur olympique Antoine Viquerat. C’est sa mission dans son cycle d’études en alternance. Cet ancien lycéen de Cahors a su prendre la bonne vague. Il est inscrit en Bachelor et se dirige tout droit vers un Master. Outre la gestion de l’image d’Antoine Viquerat, Thomas Ganzel recherche des sponsors pour ce nageur plein d’avenir. Allez, on plonge avec Antoine dans la vie et la quête professionnelle de cet étudiant lui aussi prometteur.      

Le nageur Antoine Viquerat, demi-finaliste aux JO de Tokyo sur 200 mètres brasse, éclabousse de son talent les lignes d’eau de son club des Dauphins du Toec à Toulouse ainsi que tous les observateurs qui voient ce jeune homme prometteur comme un grand espoir de la natation française. Mais d’abord une sérieuse chance de médaille aux JO de Paris en 2024.

Parmi ceux qui sont convaincus et conquis par le talent et les capacités sportives du nageur toulousain figure un certain Thomas Ganzel inscrit à Toulouse en troisième année de Bachelor au Amos Sport Business School, en alternance dans l’entreprise 2J Performance dirigée par Julien Montagne.

Thomas Ganzel est très précieux et un relais particulièrement actif dans la vie d'Antoine Viquerat.
Thomas Ganzel est très précieux et un relais particulièrement actif dans la vie d’Antoine Viquerat.

Un maillon fort dans un secteur majeur 

« 2J Performance est une agence de marketing sportif. Je travaille également avec Sophie Duarte responsable d’une société de communication », détaille l’ex-élève du lycée Monnerville à Cahors. Plus qu’un simple fan de sport, ce jeune spécialiste de l’ovalie qui prépare un mémoire sur le rugby au Pays basque, devient au fil de ses études et de son job un maillon fort dans un secteur majeur : le sponsoring et la communication d’entreprise.

L’image et le reflet probant d’un sportif au service de l’entreprise

Ceci, tout d’abord, autour du nageur Antoine Viquerat qui pourra, d’une certaine manière, renvoyer au grand public le reflet du niveau de performance des entreprises qu’il représentera ou au moins l’image que celles-ci veulent incarner à travers lui. L’esprit de la gagne.

Antoine Viquerat : "Pour qu'une entreprise soit visible, le meilleur moyen c'est de soutenir les athlètes."
Antoine Viquerat : « Pour qu’une entreprise soit visible, le meilleur moyen c’est de soutenir les athlètes. » Photo Michel Viala

Thomas joue la carte du gagnant-gagnant

Il est évident que cette mage de « winner » doit coller aussi à la peau du sportif en quête de sponsors et de soutiens financiers.

Bref, dans son argumentation intelligente, Thomas Ganzel joue la carte du gagnant-gagnant. Ce qui est bon en termes de retombées pour l’entreprise doit l’être aussi pour le sportif.

Antoine est conscient de cette complémentarité (lire plus bas). Cette pertinence échappe parfois au monde économique et à celui du sport de très haut niveau. Thomas est là pour rapprocher ces deux univers.

Le book d’Antoine Viquerat : un beau travail signé Thomas Ganzel

L’ancien lycéen de Cahors est parti à la conquête de son avenir à Toulouse pour y suivre ses études supérieures dans un domaine où l’événementiel et le sport font équipe. L’année prochaine il sera inscrit en Master.

« Au sein de l‘entreprise, nous nous occupons de l’image et des partenariats que doivent engager les sportifs. Pour ma part, je me consacre plus particulièrement à Antoine dont j’ai réalisé le book partenaires qui comprend son palmarès, des photos, des textes et une phrase qui a marqué sa carrière. Cette phrase est : La natation est un sport qui permet de se découvrir, se dépasser et réaliser des choses extraordinaires. Antoine veut représenter la France aux JO de Paris et obtenir une médaille » confirme Thomas.

Antoine Viquerat vise une médaille à Paris. Il a les moyens de ses ambitions.
Antoine Viquerat vise une médaille à Paris. Il a les moyens de ses ambitions. Photo AFP

Thomas et Antoine liés par l’envie de gagner

Brillant étudiant, à la plume inspirée et persuasive dans le book d’Antoine, Thomas nagerait dans un bonheur total s’il parvenait plus tard, au terme de son cursus universitaire, à trouver une entreprise créatrice d’événements. « J’aime gérer les sportifs et organiser des événements. Tout cela est très gratifiant. Je suis en quête de découvertes » confie-t-il.

Son savoir-faire boosterait la vie des entreprises, car Thomas fourmille d’idées. Pour l’instant, pas question de sécher un cours et de se relâcher pour Antoine pendant que ce nageur, lui, se mouille corps et âme pour atteindre le Graal : une médaille à Paris en 2024. S’il y parvient, quelle que soit la couleur de celle-ci, il y aura un peu de Thomas autour du cou d’Antoine.

Trois questions à Antoine Viquerat

Quels avantages estimez-vous pouvoir obtenir grâce à votre collaboration avec Thomas Ganzel et la société 2JPerformance ?

Plusieurs aspects : La natation est un sport peu médiatique, ne pas avoir de relation ça limite les partenariats donc la collaboration permet de se faire un réseau et une image dans ce monde-là. De plus, le fait que l’on soit tous situés dans la région Occitanie c’est un gros avantage pour la communication interne. La recherche de sponsors est un travail qui n’est pas facile et une vraie source de stress pour un athlète en pleine préparation, donc cette collaboration permet de pouvoir me consacrer sur l’aspect sportif et « déléguer » cette mission à l’entreprise.

Vos ambitions sportives, pour les JO de Paris, peuvent-elles être boostées par des partenariats et vous aider à mieux vous préparer ?

Lorsqu’on est athlète de haut niveau et qu’on prépare les Jeux Olympiques, représenter le pays mais aussi les entreprises et les marques qui me font confiance c’est une très grande fierté pour moi ! C’est un véritable boost de soutien que m’offrent les entreprises. C’est aussi, par la même occasion, un boost financier.

Vous nagez actuellement dans le bon sens du courant. Que diriez-vous aux entreprises pour qu’elles n’hésitent pas à faire le grand saut avec vous ?

Toutes les entreprises rêvent de sponsoriser les jeux olympiques pour la visibilité que cela peut leur offrir. Pour qu’une entreprise soit visible, le meilleur moyen c’est de soutenir les athlètes, c’est beaucoup plus facile d’accès et plus gratifiant pour nous.

Contacts : 06 51 93 55 88 et tganzel@2jperformance.com