Donald Trump visé par 37 chefs d’inculpation dans l’affaire des archives de la Maison Blanche

L’ancien président Donald Trump à Des Moines, dans l’Iowa, le 1ᵉʳ juin 2023.

Donald Trump est visé par trente-sept chefs d’inculpation, notamment pour « rétention d’informations portant sur la sécurité nationale » et « entrave à la justice » dans l’affaire des archives de la Maison Blanche, selon l’acte d’accusation rendu public vendredi 9 juin.

« Les documents classifiés que [Donald] Trump conservait dans des cartons incluaient des informations sur les capacités de défense des Etats-Unis et de pays étrangers » et « sur les programmes nucléaires » américains, selon ce document. Leur potentielle « diffusion aurait mis en danger la sécurité nationale des Etats-Unis », ajoutent les procureurs.

Un ancien assistant personnel poursuivi

Donald Trump a fait savoir vendredi qu’un ancien assistant personnel et possible témoin de premier plan dans le dossier va lui aussi être inculpé par la justice fédérale dans cette affaire. L’ancien président américain n’a pas détaillé les chefs d’accusation qui pèsent sur Walt Nauta, un militaire attaché à la présidence pendant le mandat de M. Trump avant qu’il ne quitte l’administration pour continuer de travailler à ses côtés après sa défaite de 2020.

« Je viens d’apprendre que les “voyous” du ministère de la justice vont inculper Walt Nauta, un homme merveilleux, a réagi Donald Trump sur son réseau Truth Social. Ils essayent de détruire sa vie, comme les vies de tant d’autres, en espérant qu’il dira des choses néfastes sur “Trump”. » Selon ABC News, Walt Nauta a été inculpé par le même grand jury – un panel de citoyens aux larges pouvoirs d’enquête qui travaille de concert avec des procureurs – que celui qui a poursuivi Donald Trump. Les chefs d’inculpation visant M. Nauta ne sont pas connus.

« Témoin essentiel »

Selon le Washington Post, Walt Nauta est un « témoin essentiel » dans l’enquête fédérale pilotée par le procureur spécial Jack Smith qui a mené à l’inculpation de l’ancien président. Selon le quotidien, M. Nauta était chargé, dans la résidence de Mar-a-Lago en Floride, où vit M. Trump depuis qu’il a quitté la Maison Blanche, de « déplacer » les boîtes de documents qui contiennent les notes de l’ancien président.

Le président américain, Joe Biden, a assuré vendredi ne pas être en contact avec le ministre de la justice, Merrick Garland, à propos de ces accusations historiques contre son prédécesseur. Les partisans de l’ancien président républicain accusent M. Biden d’instrumentaliser la justice avant la présidentielle de 2024, qui pourrait voir les deux hommes s’affronter à nouveau.

Le Monde avec AFP

Comments are closed.