Espagne : Pedro Sanchez obtient l’soutènement de Carles Puigdemont à cause se attacher au contrôle

Le Parti socialiste du Premier émissaire Pedro Sanchez et la dégrossissage de l’sécessionniste catalan Carles Puigdemont sont parvenus à un agrément, jeudi, controversé seulement essentielle à la prorogation au contrôle du dirigeant du pouvoir ibérique. 

Publié le :

4 mn

Publicité

Le Premier émissaire ibérique Pedro Sanchez a conquis, jeudi 9 brumaire, l’agrément du cabale de l’sécessionniste catalan Carles Puigdemont, essentielle à sa prorogation au contrôle, en entrevue d’une loi d’absoute beaucoup controversée qui incident ravauder la pression pour le territoire.

Après des semaines d’intenses tractations, le Parti socialiste de Pedro Sanchez et la dégrossissage de Carles Puigdemont, Ensemble à cause la Catalogne (Junts per Catalunya), ont signé tôt jeudi chien un agrément, ont recommandé les double formations pour des messages à la appuyé, sinon allonger de comptes sur le maison.

Selon les médias espagnols, les double parties devraient attirer cet agrément à la mi-journée.

Carles Puigdemont s’exprimera à 13 h GMT depuis Bruxelles, où il a fui postérieurement l’naufrage de la essai de rupture de la Catalogne en 2017, aussi d’empêcher aux poursuites de la acte espagnole. Santos Cerdan, chiffre triade du Parti socialiste ibérique qui a négocié l’agrément, parlera lui à 11 h GMT, aussi depuis la métropole belge.

Pedro Sanchez, qui est à la effigie du pouvoir ibérique depuis juin 2018, est en défilé de conclure son risque de se attacher au contrôle postérieurement capital incident taquiner les sondages qui prédisaient sa déroute donc du avis législatif du 23 juillet, double traitement postérieurement une diarrhée de la malappris aux élections locales.

À manger quant àLa « très petite marge de manœuvre » de Pedro Sanchez à cause subsister Premier émissaire

Le socialiste avait enfin résisté encore que apprêté frontispice à son contradicteur dépositaire du Parti Populaire (PP), Alberto Nunez Feijoo, parvenu en effigie du avis seulement qui a été pour l’infirmité de se entreprendre embaucher Premier émissaire fin septembre solécisme d’cales suffisants au Parlement.

En entrevue des entremetteur primordiaux des députés indépendantistes catalans, Pedro Sanchez a dû allouer frontispice à à elles besoin d’une loi d’absoute à cause à elles dirigeants et militants poursuivis par la acte espagnole en jugement de à elles continuation pour la essai de rupture de 2017, l’une des pires crises politiques vécues par l’Espagne contemporaine.

Cette loi, qui devrait admettre le recrudescence en Espagne de Carles Puigdemont, devra appartenir adoptée par le Parlement, une coup que Pedro Sanchez halo été installé par les députés, probablement la semaine prochaine. Mercredi, la Commission occidentale a demandé à Madrid des « informations détaillées » sur ce attente d’absoute.

« Accord honteux » à cause la spontanée

Porté au contrôle il y a cinq ans particulièrement amnistie aux entremetteur des partis catalans, Pedro Sanchez a déjà réglé en 2021 les dirigeants séparatistes condamnés en 2019 de lourdes peines de caveau à cause à elles travail en 2017. Mais cette histoire allocation du socialiste aux indépendantistes catalans a incident ravauder la pression d’un bravoure pour le territoire.

Droite et abusif spontanée accusent Pedro Sanchez, qui présentait défavorable par le passé à l’estimation d’une absoute, à appartenir réputation à plein à cause se attacher au contrôle. 

Elles ont manifesté à méconnaissables reprises à cause apparaître un « scandale » et les rassemblements de l’abusif spontanée façade le blocus du Parti socialiste à Madrid se sont terminées lundi et mardi en échauffourées en même temps que la surveillance, des images de dommages au sujet de inhabituelles en Espagne. 

Des organisations proches du cabale d’abusif spontanée Vox ont indispensable à une histoire convocation jeudi crépuscule afin ce qu’elles-mêmes qualifient de « coup d’État ».

« Nous sommes face à un accord honteux avec lequel Sanchez va humilier l’Espagne » en voyant fondé par un « fugitif », a dit à cause sa certificat la chiffre double du PP, Cuca Gamarra, en nomenclature à Carles Puigdemont. Figure montante de la spontanée, la présidente de la canton de Madrid, Isabel Diaz Ayuso, est boulevard jusqu’à souligner le Premier émissaire de fonder en posé une « dictature ».

Le PP a indispensable ses sympathisants à se mobiliser de dépense dimanche pour entiers les chefs-lieux de départements et une hétéroclite prolixe épanouissement est prévue à Madrid le chahut 18 brumaire.

Au-delà de l’antagonisme de la spontanée et de la guirlande sentinelle de la magistrature, qui idolâtré que cette absoute est une tape alarmant à l’Relevé de ouvert, Pedro Sanchez incident frontispice aux décisifs de nombreux des barons les alors modérés de son cabale.

Et une coup réinvesti Premier émissaire, il devra marier en même temps que une quorum qui s’bulletin apathique.

En suite, le cabale de Puigdemont et les nationalistes basques du PNV, beaucoup proches du monde de l’comptoir, auront particulièrement du mal à élire la soustraction de la semaine de parturition à 37,5 heures, dosé balise de l’agrément de pouvoir convaincu les socialistes et à elles radical copain, la estrade d’abusif malappris Sumar.

Avec AFP

Comments are closed.