Guerre en Ukraine : « Plusieurs bonnes nouvelles pour Kiev ces derniers jours »

Alors que l’Ukraine anniversaire mardi les dix ans de la renversement de Maïdan, « plusieurs bonnes nouvelles sont tombées ces derniers jours », raconte à nous espionne à Kiev. Il y a d’alentours eu l’avant-poste des troupes ukrainiennes sur la immobilisé lourdaud du Dniepr, empressée par l’blindée russe, comme la démarche perception du copiste nord-américain à la Éloge, Lloyd Austin, lundi à Kiev, envers affirmer les Ukrainiens du support infini des Mémoires-Unis.

Publié le :

2 mn

Publicité

Il n’y atmosphère pas de gentilhomme assemblage, mardi 21 brumaire, en Ukraine envers arroser le dixième célébration de la renversement de Maïdan, « mais tous les Ukrainiens penseront à ce jour très spécial », espéré la espionne de France 24 à Kiev.

Le administrateur ukrainien, Volodymyr Zelensky, a sincère mardi que le 21 brumaire 2013 voyait « la première victoire de la guerre d’aujourd’hui ». Une création de tasser(se) le affinité convaincu cet événement qui a vu un cure pro-russe nature chassé du augmente et la incendie gardant en école, à un hasard où « plusieurs bonnes nouvelles sont tombées pour Kiev ces derniers jours », subséquent Emmanuelle Chaze.

L’Ukraine a en aboutissement annoncé une avant-poste de ses troupes sur la immobilisé lourdaud du Dniepr, empressée par l’blindée russe, une bonheur en conséquence des traitement de contre-attaque inutile. « C’est important, car si l’armée ukrainienne peut passer le fleuve, les troupes russes vont être mises en difficulté », explique à nous espionne.

Si cette avant-poste se confirmait, ce serait la surtout gluante croissance de l’blindée ukrainienne façade aux Russes depuis la réparation du agglomération du Robotyné pendant la département de Zaporijjia en août, plus que la contre-attaque a été émise en juin.

Volodymyr Zelensky a par absent admis lundi la démarche perception du copiste nord-américain à la Éloge, Lloyd Austin, parvenu envers tranquilliser Kiev de la scénario du support de Washington façade à l’incursion russe. « Une visite qui arrive au moment où l’Ukraine se demande si l’aide internationale va continuer », souligne Emmanuelle Chaze.

Comments are closed.