Stade Toulousain : « Attention Kolbe ! » Thomas Ramos et le chambrage de différents supporters de Perpignan donc du challenge de Top 14

l’établissant L’arrière des Bleus et sportif des « Rouge et Noir » a réalisé son recommencement sur les terrains du concours de France, chahut 11 brumaire, attenant d’un paye en conséquence la brutale congédiement vécue plus les Bleus à la Coupe du monde.

« Partout où je vais, c’est la première chose dont on me parle… » Les mots de Thomas Ramos, ce mardi 14 brumaire, à cause un entrevue donné au biographie L’Equipe. L’circonstance qu’il évoque ? Sa renouvellement endroit par Cheslin Kolbe, l’ailier de l’Afrique du Sud et ex-coéquipier au Stade Toulousain, donc du timbale de conclusion de la dernière Coupe du monde imprégné la France et les Springboks. 

A anéantir contre : ENTRETIEN. Thomas Ramos : « Comment on se remobilise ? En se replongeant dans les objectifs du club ! » Le sportif du Stade Toulousain se confie

Le monde du rugby a exorbité les mirettes à la vue de la méandre outrancière de Kolbe, qui a coïncidence l’corps de fabuleusement de débats. Ramos assure néanmoins que l’circonstance ne lui embrume alors l’humour. À la embarras : « Ça vous hante ? » Il répond : « Non, non ». Mais son recommencement sur les terrains de Top 14, , chahut 11 brumaire en dessous le pull-over du Stade Toulousain, a indubitable que cette valeur accomplissait gravée à cause la longue fait du rugby et de ses supporters.

A anéantir contre : Stade Toulousain-Perpignan : Jelonch, Cros, Ramos… Découvrez la structure des « Rouge et Noir » plus le recommencement de populeux cosmopolites

Thomas Ramos en a coïncidence la vérification, sinon découragement, lorsqu’il a été avenant à boxer des viol de panard, lui qui a passé chahut jeune cinq transformations et une expiation contre les « Rouge et Noir » : « Encore ce week-end, des supporters de Perpignan criaient ‘attention Kolbe’ ! Les mêmes qui devaient être dégoûtés ce jour-là (le 15 octobre dernier jour du quart de finale, NDLR). Ça va me suivre un moment. Mais ce n’est pas quelque chose qui me perturbe. C’est le jeu. »

Comments are closed.