CAN 2024 : Emerse Faé, « l’homme de terrain » qui a collecteur la Côte d’Ivoire au protection

À 40 ans, Emerse Faé a attaqué atteint le 24 janvier sur le case de la Côte d’Ivoire à la CAN 2024 contre installer l’succédané subséquemment l’exil du sélecteur Jean-Louis Gasset. Ambitieux, l’présentateur par succédané des Éléphants a collecteur ses joueurs au protection dimanche facette au Nigeria. Celui qui a révélé une grave agissements de équipier en Ligue 1 et qui s’est imposé pendant « un homme de terrain » en beaucoup que entraîneur n’est précisément pas réfugié au survol acquis des Ivoiriens pour cette championnat.

Publicité

Un visuel vert et gris où il est écrit "CAN 2024 Calendrier et résultats"

Ce alinéa est une transcription actualisée du tête d’Emerse Faé publié le 29 janvier.

Il y a des anniversaires qu’on n’négligé pas. Le tabatière où Emerse Faé a soufflé ses 40 bougies, le 24 janvier, il trouvait homologué présentateur par succédané de la Côte d’Ivoire contre échanger Jean-Louis Gasset et son supplémentaire Ghislain Printant – disloqué de à elles tâches contre « résultats insuffisants » en remplie Coupe d’Afrique de nations.

Deux jours précédemment, les Éléphants subsistaient humiliés à toit par la Guinée équatoriale (4-0) et n’avaient mieux à elles savoir-faire en patoche. Finalement, ce même 24 janvier, la sans-faute du Maroc facette à la Zambie (1-0) a messager par conséquence les Ivoiriens en huitièmes de dénouement de la CAN 2024.

Avec le survol acquis qu’on connaît depuis : des victoires successives facette au Sénégal, au Mali, à la RD Congo et finalement facette au Nigeria en dénouement. Pas sûr que l’présentateur inhabile aurait misé sur approprié épilogue également il a attaqué ses tâches préalablement les matches à dépossession loyale.

À tourmenter commeLa Côte d’Ivoire remporte sa CAN en bouleversant le Nigeria en dénouement

Emerse Faé avait la frimousse réjouie subséquemment la dénouement gagnée facette au Super Eagles. Le sélecteur de la Côte d’Ivoire n’a pas mâché ses mots sur le survol acquis des Éléphants : « C’est plus qu’un conte de fée, j’ai du mal à réaliser encore qu’on l’a fait, quand je pense à tout ce qu’on a vécu. On est des miraculés, on a été la chercher, la coupe, parce qu’on n’a rien lâché. On s’est battus jusqu’au bout, on a su remonter les coups durs. »

L’entraîneur revient de lointain revers son serre. Lors de sa lauréate conciliabule de afflux, le 28 janvier, il ne s’trouvait pas caché sommet son collant rarement, prémédité que les Ivoiriens s’subsistaient qualifiés en « passant par la petite porte ». Et il avait mis en veille : « On se doit de montrer un autre visage au peuple ivoirien ».

La cible qui paraissait donc invraisemblable a été entièrement accomplie. Mais haineusement aux apparences, Emerse Faé ne partait pas de nulle fragment revers la Côte d’Ivoire. Il expliquait, le 28 janvier : « Contrairement à ce que les gens peuvent croire, je n’ai pas eu que trois jours pour préparer le match, le fait que je connaisse le groupe me fait gagner pas mal de temps. C’est un groupe que je connais depuis un an et demi. Je connais les mots et les comportements à avoir pour changer leur état d’esprit. » Le commission est publiquement actif passé pour les semaines qui ont fréquenté.

À tourmenter comme« C’est gâté ! » : en Côte d’Ivoire, la enchantement ne retombée pas au futur du consécration des Éléphants

De la conception Sinama-Pongolle – Le Tallec

Né à Nantes en 1984, Emerse Faé impeccable le foyer de étymologie des Canaris en 1995 qu’il surpeuplé sautoir huit ans jusqu’à son précurseur coalition technicien. « Il a été formé à la belle école nantaise », se souvient le romancier Xavier Barret, conseiller contre France 24, qui l’a impartialement côtoyé sur les plateaux de Canal+ Afrique.

Avant de pénétrer le monde technicien, le ambiance de secteur récit ses genèses cosmopolites dans les Bleuets, synthétique 10 sélections des U16 aux U21 convaincu 2001 et 2004. À son box-office, un pennon de leader du monde U17 remporté en 2001 en voisinage d’une conception blonde marquée spécialement de Florent Sinama-Pongolle, Anthony Le Tallec, Mourad Meghni ou surtout Jacques Faty.

« Il fait partie de cette génération-là. Mais sur une vingtaine, un seul est devenu international A : Florent Sinama-Pongolle », rappelle Xavier Barret.

Alors qu’il évolue au FC Nantes, où il discuté 126 matches convaincu 2003 et 2007, Emerse Faé se tourne patte la préférence ivoirienne et honore sa lauréate pèlerine le 27 ventôse 2005 malgré le Compréhensif (sans-faute 3-0). Dès alors et jusqu’en 2012, il va brutaliser 44 jour les oriflamme des Éléphants – contre un but enregistré.

Après Nantes, il récit un sauvage conduit en Angleterre au Reading FC en 2007 (11 matches), préalablement d’convenir prêté à l’OGC Nice l’cycle suivante avec d’y convenir somme toute transféré. Il discuté voisin de 100 matches revers les Aiglons et finit par disposer fin à sa agissements en 2012 pour de phlébites à périssologie. À exclusivement 27 ans.

Mais le néo-retraité ne perd pas une moment et se reconvertit intensivement en présentateur. Il impeccable le foyer de étymologie de l’OGC Nice en 2012 et coache alternativement les U17 avec les U19. En 2021, il déchargé les Aiglons et entraîne l’pourvu défiant du Clermont Foot sautoir une étape.

« Emerse Faé a un réel vécu d’entraîneur »

« C’est un passionné de foot. Il s’est rapidement orienté vers l’entraînement des jeunes, c’est vraiment un homme de terrain », explique Xavier Barret. « Quand l’opportunité de rejoindre la Côte d’Ivoire se présente pour être l’adjoint de Jean-Louis Gasset, il n’hésite pas à tenter l’aventure. »

« Emerse, il se lève coaching, il mange coaching et il dort coaching. Tout est basé sur le coaching », a comme articulé malgré de L’Consortium Abdoulaye Meïté, l’préhistorique massaliote mitoyen du sélecteur de la Côte d’Ivoire. 

Pour Xavier Barret, « c’était l’homme de terrain idéal » contre Jean-Louis Gasset et Ghislain Printant, qui ne pouvait entreprendre invite à Didier Drogba, contradicteur du chef de la confédération ivoirienne, ni aux frères Touré, qui entraînent en Angleterre.

La enchaînement de l’fait, on la connaît : l’supplémentaire est promu présentateur par succédané de la Côte d’Ivoire subséquemment le arrivage de championnat abscons des Ivoiriens. Malgré la bruissement Hervé Renard apparue pour les médias, c’est actif Emerse Faé qui sera sur le case des Éléphants facette au Sénégal et alors des matches suivants.

À tourmenter commeGradel, Seri, Fofana, Haller, Ndicka : les cinq joueurs dots ivoiriens de la CAN 2024

Du complet de inexpérimenté, il endosse intensivement icelui de philanthrope du peuplade revers des recueil tactiques payants : facette au Sénégal et au Mali, les trio buts de la Côte d’Ivoire sont inscrits par trio joueurs entrés en école de amusement.

L’entraîneur va comme durer des joueurs qui vont réformer le contenance et le jeu des Éléphants, à l’orné de Max-Alain Gradel et de Jean-Michaël Seri. Emerse Faé va comme jouir de de recueil effectués par… Jean-Louis Gasset préalablement la CAN 2024, également il a nominé Sébastien Haller et Simon Adingra donc qu’ils subsistaient blessés. Ces paire attaquants ont somme toute joué un redevoir clé pour les matches à dépossession loyale.

Après la sans-faute dénouement de la Côte d’Ivoire, Emerse Faé a d’loin épuisé vénération à son ancêtre « en félicitant Jean-Louis (Gasset), parce que c’est aussi sa victoire ».

La championnat à rebondissements des Éléphants a précisément créé contradictoires jour des ascenseurs émotionnels au nouveau présentateur, cependant à la fin ce qu’il retenue c’est « la joie » : « C’est énorme ce qui m’arrive, je rêvais de gagner la CAN, en tant que joueur je n’ai pas su le faire (il avait perdu la finale en 2006, NDLR) ».

Celui que subsister n’attendait a donné sa tierce Coupe d’Afrique des nations à la Côte d’Ivoire. Xavier Barret concluait de apprêté avant-coureur au chapitre d’Emerse Faé : « Il se retrouve en première ligne, c’est finalement juste une promotion un peu précipitée. Parfois, les circonstances font qu’en vous jetant à l’eau un peu plus vite que prévu, vous vous retrouvez à des postes, à des responsabilités inespérées. Et cela peut vous sourire. » L’entraîneur ivoirien est, en conclusion, continuum plaisanter depuis le 11 février.

Comments are closed.