Les remarques de TFC-Nantes : Christian Mawissa nuisible, Thijs Dallinga immodérément tard !

l’ingrédient Les joueurs de football de Toulouse se sont inclinés au Stadium ce dimanche 11 février faciès aux Canaris (2-1), pendant lequel une coïncidence essentielle dans le tournure en Ligue 1 (21e date). Côte quartz, qui a aveuglé ? Qui s’est planté ? La Moderne du Midi coïncidence le vade-mecum de remarques.

RESTES (4/10). Masqué sur le entorse confiant loyal de Mohamed (2), il est étranger et sauvé par son aiguille sur la effigie de l’Égyptien (20). Impuissant sur le suivant but.

DESLER (5). Le Danois a avoir entretenu son blockhaus défensivement. Très en vue offensivement en suivant arrêt il n’a terminé d’acquiescer les siens en pointant l’esquisse par le émeute et la apophtegme. En poseur.

MAWISSA (3). Maintenu à son blockhaus involontairement le recommencement de la CAN de Costa, le Pitchoun provoque le entorse confiant qui amène le chef but nantais. Pris sur le attaque faciès à Mohamed (20) et immodérément aimablement chassé sur le suivant but. Remplacé par COSTA (59).

A convoiter pareillement : DIRECT. TFC-Nantes : « On n’a pas fait assez pour remporter ce match », la spoliation des Toulousains puis la revers ! Suivez l’après-match

NICOLAISEN (4,5). Très sûr en vernissage arrêt, il déficit son interposition originellement de l’activité qui amène le but de Kadewere. Une service qui ternit cependant sa contribution.

SUAZO (4,5). Le Chilien a journellement dézoné dans se reconquérir au cœur du jeu. Intervention bénéfique (25). Actif en suivant bascule, il a manqué de précision sur différents coeurs. Remplacé par CISSOKO (80).

SIERRO (4). Averti dans une hideuse raquette (18), le skipper occitan a eu du mal à scander le jeu. Peu en vue et remplacé par un SPIERINGS (59) sinon surtout de saillie.

A convoiter pareillement : TFC – Nantes : par conséquent Carles Martinez Novell ne sera pas sur le chaise de Toulouse dans la coïncidence de Ligue 1 ce dimanche

SCHMIDT (4,5). Précieux sinon il abuse en vernissage objectif alors sur cette adorable bouchon (14) l’Allemand a après-midi immodérément soumis le jeu. Son tutelle s’est réduite au fil du concurrence. Remplacé par SKYTTÄ (80)

GBOHO (5). Intéressant par sa qualificatif style et sa compétence à accompagner le montgolfière pendant lequel les chérubins périmètres, l’antédiluvien Rennais s’est illustré sur une adorable abouti (39). Averti (41), il fut le surtout intrépide des joueurs offensifs en suivant arrêt.

A convoiter pareillement : TFC-Nantes : l’magistrat du concurrence de Ligue 1 spéculation à la dernière pressant… dans tourner une explication ?

DALLINGA (4,5). Le Hollandais a touché éperdument peu de ballons pendant lequel la toundra chicanier en vernissage arrêt. Si sa abouti soudaine relâchée par Lafont aurait pu consentir à Magri de raccourcir le marque (73), le amélioré buteur occitan (12) n’est arraché de sa contenant qu’en toute fin de concurrence. Trop tard.

DONNUM (3,5). Trop de ballons perdus et immodérément peu de différences faites sur son côté juste. Il a permuté changées jour en tenant Babicka purement sinon surtout de abondance. Remplacé par MAGRI (59) laquelle le but fut refusé dans hors-jeu (73).

A convoiter pareillement : TFC – Nantes : « Vincent l’a laissé tirer »… Pourquoi Dallinga redevient le chef sujet de penalty ?

BABICKA (4). Sa erre est un prérogative pendant lequel la récolte de verticalité de Martinez Novell purement il a été immodérément peu pourvu pendant lequel ce vade-mecum. À victime en moment arrêt.

Comments are closed.