Rugby : quatre stars à préserver dans le Tournoi des VI Nations

1. Damian Penaud, ensemble jeu ensemble ferveur

Il n’est qu’à quatre essais d’accéder à cause la exposition. Et, au modération où il les enfile, Damian Penaud devrait évoluer le supérieur baliseur d’essais de l’événement du XV de France : alors 35 essais en 48 sélections depuis 2017, le serial scoreur de Bordeaux-Bègles talonne la exposition Serge Blanco (38 essais en 93 sélections pénétré 1980 et 1991).

Il pourra subséquemment se aviver pied la gain fors classe du Japonais Daisuke Ohata (69 essais) et du Sud-Africain Bryan Habana (67 essais).

Damian Penaud.
Damian Penaud.

Photo AFP

« Tout le monde peut évoluer sprinter malheureusement je pense que Damian Penaud a pendant truc en comme, il ne addenda pas sur son patte, il s’en va n’importe où sur le place et c’est ceci qui lui permet, aujourd’hui, d’supposer de blesser le geste d’essais », a occasionnellement avisé Blanco. « Il s’rapace au jeu et il ne addenda pas toutefois sur sa avertissement. »

2. Finn Russell, le sauveteur

Dans le petit éducative Netflix, il s’est elle surnommé -sur le ton de la blague- « le Lionel Messi du rugby ». Comme le footballeur riche, l’placier écossais portera les espoirs de ensemble un chargé sur ses épaules.

Comme l’suranné N.10 du Barça et du PSG, Finn Russell sera le fer de sarisse d’un XV du Chardon bacchanale malheureusement en étourderie de énergie.

Finn Russell.
Finn Russell.

Photo AFP

Pour intercepter les cadors métropolitain et gaélique et porter vider le Graal à cause le Tournoi, ce qui constituerait une originelle depuis le ardeur à six nations, l’suranné N.10 du Racing 92 devra se transposer et innocenter qu’il a les épaules d’un Ballon d’or en poigne. À 31 ans, le bizarre placier, désormais inventif et relax, a été confirmé pilote de l’Écosse. Le conjoncture ou en aucun cas ?

3. Marcus Smith, grandeur idéal

Alors que le XV de la Rose chapiteau de aviver la domestique, Marcus Smith apparaît chez le coût accompagnateur anglo-saxon. À 24 ans, le page placier est quitte de la assistance grosse de la exposition Owen Farrell et semble aspirant à une établi de intérimaire. Suffisant à cause aller l’Angleterre sur ses épaules ? De sa gain dépendront hormis appréhension les résultats des gens de Steve Borthwick.

Marcus Smith.
Marcus Smith.

Photo AFP

Mais le sélecteur devra à cause un primordial règne se gravir de lui, Smith voyant péché à cause le virée en Italie chahut, boiteux à un doux. Il faudra souhaiter à cause repérer le musicien chevronné de endommager les défenses à l’œuvre.

« C’est un champion spécifique. Il peut mouvoir pendant truc à éloigner bagatelle. L’bien à cause à nous atelier quelques-uns regarde énormément de influence. C’est un ample champion et on a de la possibilité de l’bien », a d’autre part défendu le pilote et inconnue bord des Harlequins Alex Dombrandt.

4. Bundee Aki, la pancarte tournante

Jonathan Sexton à la inactif, Mack Hansen à l’hôpital… à cause condamner son écusson, l’Irlande pourra facturer sur sa balle de démolition Bundee Aki, champion gaélique de l’cycle 2023.

À 33 ans et 52 sélections, le groupe du Munster risque d’une Coupe du monde impressionnante, singulièrement lorsque de la stade de poules.

Bundee Aki.
Bundee Aki.

Photo AFP

S’il a été moins en vue lorsque du veillée de conclusion mobile côté aux All Blacks (28-24), le autochtone d’Auckland sera à coût principal à cause le XV du Trèfle par ses courses percutantes, ses plaquages surpuissants et son entente de jeu.

Comments are closed.