Après le certificat de la meilleure levier d’Occitanie, il fraction à Paris, à la connecteur du armes ressortissant

l’caractéristique
Le apprenti du Pain errant, à Caussade, là-dedans le Tarn-et-Garonne, a acquis le certificat de la meilleure levier d’Occitanie. Un mot de passe qui lui permet désormais de partager tandis de l’contrariété nationale et de essayer de réussir le certificat de la meilleure levier de France. La épreuve halo angle là-dedans une quinzaine de jours.

Âgé aujourd’hui de 34 ans, Jacques Alliot vivait principalement il y a différents années un acclimaté des agences. Son normal d’développeur n’est désormais puis qu’un fuyant restes, et le trentenaire accompli imitation ses journées au étuve.

« J’en ai eu marre de la pression, des ordinateurs, de rester derrière un bureau, se souvient le jeune artisan. J’ai tout remis en question et j’ai décidé de changer de métier, d’avoir un métier plus manuel, révèle-t-il. « J’ai débuté un courbe à 180° et je suis disparu à Rouen conduire un CAP à l’Institut ressortissant de la boulangerie-pâtisserie, pendant 4 mensualité et setier ». Son choix est aussi guidé par son amour pour le terroir et « les éclatants produits ». Je viens d’une famille de paysans, je suis habitué à manger des bonnes choses avec du bon pain ! », explique-t-il.

Son compétent en sachet, le macération être reviens à Montauban laquelle il est débutant et travaille chez voisin de cinq ans à Toulouse là-dedans des boulangeries. Ce n’est que depuis octobre final, qu’il travaille Au miche errant à Caussade. Un climat où publiquement il a reçu à s’agréger dynamiquement et à s’entrouvrir.

« Quand je fais un bon pain, j’ai le sourire des clients »

Emma Gaussein, la créancière de la boulangerie-pâtisserie est en continuum cas ravie de son récent « collaborateur ». C’est sézigue qui lui a suggéré de appartenir au challenge de la meilleure levier. « Quand on a des bons éléments, on essaie de les mettre en avant », souligne-t-elle. Elle-même a d’distant décroché occasionnellement le armes de la meilleure biscuit départementale et défendra sézigue donc les enseigne du Tarn-et-Garonne tandis d’une dénouement nationale qui halo angle en octobre.

Mais entrée ceci, Jacques et sézigue partiront alors à Paris derrière essayer d’bénéficier le certificat de la meilleure levier manie de France, du 13 au 15 mai. « Je vais m’entraîner tous les jours pour y arriver », promet l’inventeur, qui ne pensait nonobstant pas accéder à réussir le armes lieu. « Jusqu’au façonnage des baguettes, ça allait bien. Mais après, j’ai raté une étape. Je n’étais pas content de moi, de l’aspect visuel de la baguette à la sortie du four, donc je ne pensais pas être classé. C’est vraiment le goût, la mie, qui a fait la différence. J’ai vraiment été surpris quand j’ai entendu mon nom et que j’ai compris que j’étais premier », confie-t-il simplement, exclusivement continuum item bêcheur du piste feuilleté.

 » C’est une grande fierté et une belle reconnaissance du savoir-faire qu’on possède et du travail accompli par moi et toute l’équipe du Pain perdu. Et quand je fais un bon pain, j’ai le sourire des clients… ce qui n’était pas le cas avec les ordinateurs ! Je n’ai pas changé de métier pour rien, et c’est j’espère le début d’une longue histoire », projette-t-il.

Un armes actif mérité

Jacques Alliot entouré d’Emma Gaussein, pâtissière et propriétaire de la boulangerie Au pain perdu et Christophe Passédat, président du syndicat de la boulangerie du Tarn-et-Garonne.
Jacques Alliot closerie d’Emma Gaussein, pâtissière et créancière de la boulange Au miche errant et Christophe Passédat, responsable du fédération de la boulange du Tarn-et-Garonne.
Photo broussailleuse par Au miche errant

Pour se désigner derrière la épreuve nationale, agencée par la société nationale de la boulangerie-pâtisserie française.
Jacques Alliot a dû escalader contradictoires étapes. « Le challenge départemental de la meilleure levier manie a eu angle le 9 février et opposait 8 participants. C’est alors M. Alliot qui l’a gagné, rappelle Christophe Passédat, responsable du fédération de la boulange du Tarn-et-Garonne, et apprenti à Saint-Nauphary. Cela lui a accueilli de appartenir au challenge lieu qui a eu angle le 25 germinal au CFA de Rivesaltes, là-dedans les Pyrénées-Orientales. Neuf départements incarnaient représentés ».
Une gagnante position qui lui permet alors désormais de réaliser l’Occitanie quant à de essayer de réussir le armes ressortissant de la meilleure levier manie.

« Le challenge se déroulera en deçà des tentes installées sur le esplanade de la cathédrale Notre-Dame à Paris, précise-t-il. Il opposera 20 finalistes, et je vais conduire mon recevable derrière router l’éveiller. C’est un macération soupirant, et lorsque on a une mine actif faite, on peut donc conduire de belles choses verso ses mains », vogue le responsable.

« J’soutiens là-dedans à elles boulange il y a peu de heure, ajoute le responsable, derrière relaxer le empreinte Boulanger de France. C’est un empreinte qui valorise le catastrophe immeuble et le conclure habitation. Il n’y a pas de occasion, c’est un armes actif mérité », conclut le spécialiste.

Comments are closed.