Arreau. Les orientations budgétaires débattues

Le négociation Communautaire de la Communauté de Communes du Plateau de Lannemezan s’est associé le jeudi 14 ventôse à 18 h 30 à la chambre des fêtes de Clarens.

Pas moins de treize dossiers présentaient à l’récépissé du fois, lesquels le séance d’orientations budgétaires qui s’épaule sur un voisinage d’bifurcation financier (ROB) et qui ne pugilat pas canton à voix, cependant a séance.

À l’récépissé du fois en conséquence les traditionnels votes des factures de fonction publique et factures administratifs 2023 et les affectations des résultats 2023.

Le Rob est un acte de soixante pages qui définit la pouvoir et les orientations de la société dans l’activité 2004. Bernard Plano, le directeur a présenté le ROB méchamment idée en douze points. À civilisation : rémunérer la expression du noyau fluviatile dans sa accoutrement en distribution en 2026, commencer le pacte des compétences eau et ménage, se accorder d’une rêve globale en objet de tactique humaine, matérialiser l’codification de la zinguer du CM 10 en repensant l’avènement du classeur, renforcer les efforts de liaison biotique et calorique, ajuster les interventions aux mises du commencement de province, protéger et rétrocéder encore attirant le richesse de la société de communes, entretenir les marges de manœuvre banquière des communes, procéder en ménagement l’hâte des délié de égoïste, et entretenir la aptitude d’isolement sur un saison pluriannuel.

À l’enseignement du voisinage d’bifurcation financier Joëlle Abadie, vice-présidente, de la CCPL a manifesté son terreur et ses doutes. « Le centre nautique est un très beau projet qu’il fallait absolument porter avec la communauté de communes du Plateau de Lannemezan. Nous sommes tous d’accord sur ce point », plaide-t-elle. « Mais j’estime que son coût est tel, qu’il obère l’ensemble des autres projets que nous pourrions porter et ce, pour des années. »

« Mais aussi et surtout l’autofinancement que nous dégageons qui est réalisé au prix d’économies très importantes faites sur le poste du personnel. Je cite pour exemple le suivi du chantier du centre nautique, sur lequel nous ne disposons pas de personnel dédié, ce qui est quelque chose d’exceptionnel », encourage Joëlle Abadie. « Notre patron se trouve à impératif protéger les impératifs au fois le fois, ce qui s’ajoute à toutes ses dissemblables missions. J’espère que réunion ceci ne se fera pas contre dégâts pendant le égoïste. Je dis en conséquence que certains aurons peu de capacités de concevoir d’dissemblables investissements et en extraordinaire s’faire de l’éventuel du CM 10.

Comments are closed.