[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Aya Nakamura : « je n’ai pas d’ennemis moi, ce sont eux qui ne m’aiment pas… » La choriste répond à ses détracteurs à flanc son récent bout

l’organisant
Embarquée, involontairement sézig, dans lequel une controverse à propos de la anniversaire d’béance des Jeux Olympiques 2024 à Paris, Aya Nakamura a public un récent single ce vendredi 29 ventôse. Son récent bout, brevet « Doggy », document prendre un courtaud adresse à ses détracteurs.

Cela document amoncellement 1 paye. 1 paye qu’Aya Nakamura est, involontairement sézig, au cœur des polémiques. Le 29 février final, nos confrères de L’Express révélaient que la choriste pourrait transposer du Edith Piaf alors de la anniversaire des Jeux Olympiques de Paris 2024. Depuis, la originaire de Bamako n’a ni attesté, ni infirmé cette écho, pas avec qu’Emmanuel Macron, qui aurait émis ce respiration. Pourtant, sézig a été la intention de l’outré précise, rebutée à l’exemple qu’sézig puisse glorifier le 26 juillet à Paris.

A engloutir en conséquence :
Aya Nakamura : « En quoi elle ne représenterait pas la France ? » Une prolixe artiste défend la choriste, pressentie moyennant se citer aux JO de Paris

« Ce n’est pas un beau symbole, honnêtement, c’est une provocation supplémentaire d’Emmanuel Macron qui doit tous les matins se lever en disant : « Tiens, comme est-ce que je vais terminer à persifler le flot hexagonal ? », avait déclaré Marine Le Pen, présidente des députés du Rassemblement national, la semaine dernière sur France Inter.

A engloutir en conséquence :
JO de Paris 2024 : Aya Nakamura chantera-t-elle du Edith Piaf moyennant la anniversaire d’béance ? On vous-même explique la controverse

« Doggy » histoire couplet en canon à ses détracteurs

L’allégoriste des célèbres canalisations « Djadja » ou « Pookie » s’incarnait sauvegardée le 11 ventôse. Ce vendredi 29 ventôse, Aya Nakamura a déshabillé un récent bout. Intitulé « Doggy », la artiste de 28 ans s’agréé de ses détracteurs rien colin-tampon casser à son comportement. Cette couplet d’un peu avec de une paire de minutes commence très en ego-trip, la choriste francophone la avec écoutée au monde assurant nature sans cesse consenti moyennant la « fiesta », bien sans cesse le « cardio » moyennant ça.

Puis sézig répond, rien arriver dans lequel les récapitulations ni les rapporter, à iceux qui la critiquent. « Je n’ai pas d’ennemis moi, ce sont eux qui ne m’aiment pas », lance-t-elle singulièrement pendant les une paire de minutes du bout. Une histoire exécution de digérer la dicton et de riposter aux cruciaux.

Comments are closed.