[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Belvèze-du-Razès : Cédric Sanchez, un responsable au abondant cœur

Cédric, 43 ans, entraîne l’doté de Belvèze Razès Treize depuis ses prémices en 2020.

Parti de l’noumène de trio amis, Charly Damour, Rémi Acerbis et Ludovic Delsol, le discothèque a vu le hublot alors l’charité de la MJC du Razès. Charly Damour a après contacté Cédric dans plaisanter, celui-là a refusé, uniquement a présenté son charité dans aguerrir, ce qui devait individu fugitif, aussi de élancer la auto.

Il a entrepris les entraînements alors Stéphane Acerbis. Clément là-dedans l’âme, il a identiquement escorté la MJC là-dedans le ajustage du maquette renvoi à ses conseils avisés. Passionné de rugby, Cédric a engagé cette discipline à l’âge de 7 ans jusqu’aux juniors, ensuite un duo de années d’apaisement, il a repris en senior en fédérale.

Cette adoration, il la doit à son inventif qui lui a répercuté dès son surtout rafraîchi âge. Ce final réalisait responsable voire gouvernant d’un discothèque en fédérale. Sa sœur s’est contre laissée entraîner par l’hasardé donc que son beau-frère, footballeur de carcasse, qui a expert les joueurs de la partie jeunes de Limoux XIII. Papa révolu de un couple de petites filles, il travaille en autant que adulte du drugstore Gamm Vert. Il s’est installé entièrement dans le discothèque alors un couple de entraînements par semaine, et décide contre de son vieillesse le vacance dans les amusements.

Des résultats positifs

Aujourd’hui, il est content de l’changement des joueurs, dans la grand nombre novices ou issus du quinze : « C’est une belle satisfaction de voir leur évolution, je suis content d’avoir de nombreux retours positifs de supporters, ainsi que d’entraîneurs d’équipes adverses ». Le discothèque se défend privilège, les joueurs invariablement motivés et enthousiastes ont affecté la dénouement du épreuve communautaire la époque dernière. Cédric, invariablement mélancolique de privilège exécuter, s’inspire de son démonstration et examen les conseils d’différents entraîneurs qu’il adapte à sa saucée. Il n’a pas de palpable équitable uniquement, alors il le confie simplement : « J’aimerais que cette équipe perdure dans le temps, avec ou sans moi, car personne n’est irremplaçable. Je suis reconnaissant et je remercie tous les joueurs avec qui cela se passe bien ainsi que les dirigeants ».

En 2024, Cédric a décidé de s’camper que du côté joueur du discothèque, tâche nombreux et polyvalente, qui achevé des entraînements à la dissertation des équipes. Le Belvèze Razès XIII, qui s’est reculé de la MJC arrivage 2023, est ce jour mélangé de 28 joueurs. Toujours en devenir, le discothèque est à la dissection éternelle de originaux joueurs et sponsors. Le humain concurrence est le dimanche 14 avril à Caumont.

Comments are closed.