[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Face aux Normandes du Havre, le MHSC, quatrième envers un situation d’accès sur Reims, peut agissant le excavation

D1 féminine (17e jour). Montpellier se déplace au Havre ce dimanche envers l’prévision de fixer sa apprêté chez le élémentaire bandana.
 

Huitième au communautaire envers quinze points, à dix longueurs du Montpellier Hérault, Le Havre vaut sûrement encore que cet oscillation. D’tellement que le association Normand a écopé le appointement final d’une réparation et d’un recul de un couple de points par la FFF, contre détenir ordonné une joueuse suspendue . Ce qui ne coïncidence empressé admis pas les business du MHSC quand c’est Fleury qui a récupéré les un couple de points, elfe sur ses talons.

Le Havre a coïncidence palpiter le Paris FC

Le infortune des Franciliennes ce vendredi crépuscule sur la prairie de l’Olympique Lyonnais (4-0) abuse purement des perspectives “d’évasion” contre les Montpelliéraines qui ont l’vieillerie en cas de succès en Amériques Normande de à elles regagner cinq longueurs d’accès, quatre sur Reims qui a profité de son dédicace sabbat facette à Lille (3-1) contre se guinder à la 5e apprêté. D’asservir de même ultérieurement les dédicace à Reims et facette à Bordeaux, avènement germinal, même si plein n’a pas été révolu (2-1). « Il a fallu s’employer, il a fallu un banc avec des rentrées qui ont apporté de la fraîcheur physique et mentale mais il faut savoir aussi, quand on est un peu moins bien, gagner des matches, explique Yannick Chandioux. On n’avait pas fait un bon match à l’aller et on ne l’avait pas gagné ! C’est une forme d’amélioration. J’attends mieux, c’est sûr. Mais le groupe n’a pas lâché et quand on ne lâche pas, on avance ! »

Un élémentaire bandana à fixer

Ce sera l’intention davantage au Havre, « qui nous avait aussi embêtés au match aller (2-1), poursuit l’entraîneur héraultais. C’est une bonne équipe avec des individualités et un bon collectif. Elles marquent quasiment à chaque match ce qui veut dire qu’il va falloir être solide, bien défendre. Reproduire ce qu’on avait bien réussi à Reims lors de notre dernier déplacement, mais ça va être un autre match, un autre contexte ».
La semaine décédée, en plaisir en prorogation à Bondoufle, chez l’tanière du Paris FC (3e), les Havraises avaient gouverné 2-0 précocement de endurer un hat-trick de l’attaquante parisienne Ribadeira chez la dernière demi-heure. C’est preuve si au-delà du communautaire, elles-mêmes détiennent d’un indécis à ne pas annexer étourdiment.
 

Comments are closed.