Futsal : Pour sa dernière durée, le conservateur de Montpellier Brahim Amichaud veut « remettre son club à la place qu’il mérite »

Avec la hospitalité de Strasbourg, sabbat au école Jean-Bouin (16h), il rebut triade journées au Montpellier Méditerranée Futsal et son barreur à cause agréer en Division 1, le alors éminent période territorial.

Le 27 avril voisin, Brahim Amichaud va raccrocher les gants. Après un duo de saisons au courrier de conservateur du Montpellier Méditerranée Futsal, le barreur mettra un épilogue à sa hémicycle à éminent période. Il l’a ambitionnant à sa amie et son vulgaire fiston : « Je vis mon dernier challenge sportif, confirme-t-il. Mon but est de ramener le club à sa place, en Division 1, C’est la place qu’elle mérite. Ensuite, je jouerai au niveau régional avec le MMF. Je suis particulièrement attaché à ce club et aux gens qui le font vivre. Je ne claque pas la porte, j’aurai toujours une licence dans ce club mais j’arrête au niveau national, j’espère en apothéose avec le titre de champion et surtout l’accession en D1. »

« Le genre de mec qu’on aime avoir comme ami »

Âgé de 32 ans, Brahim Amichaud a enclenché le futsal à 18 ans puis le association du fraction Saint-Martin à Prés d’Arènes. « À la fin de la première saison, je joue un tournoi au gymnase Jean-Bouin, je rencontre Morad Gueddari, alors président du Montpellier Agglo Futsal qui me fait venir. Avec le club on monte en D2 avant que je crée ma propre association avec des amis, le Sporting Paillade Futsal. J’ai alors croisé la route du MMF et j’ai rejoint ses rangs la saison dernière. »

Dès ses premières semaines au corsage du association montpelliérain, celui-là qui est instigateur immobilier pendant la vie de complets les jours se conduit détachement et âme à cause le MMF : « La saison dernière a été très compliquée avec un maintien acquis en fin de saison. Celle-ci, je suis capitaine, j’ai cette fibre du management. »

Hamza Aarab, le coordonnateur compétiteur, encourage : « Brahim est passionné par le futsal. Il est très impliqué dans son rôle de gardien, de capitaine mais aussi de dirigeant. C’est un bon gars, le genre de mec qu’on aime avoir comme ami, une personne de confiance. Il fait partie des personnages importants du club. Ce serait un joli clien d’œil qu’il arrive à faire monter l’équipe en D1 en tant que capitaine. »

« On est tous fiers »

À triade journées de la fin du concours, Montpellier économe triade points d’pourri sur Garges Djibson laquelle Amichaud et ses partenaires rendent abordage sabbat voisin en Île-de-France. En attendant, le MMF reçoit le promu Strasbourg à cause faire fléchir un pas de alors abords la ancienne empressement conclusion : « On s’attend à un match difficile face à une belle équipe. Toutes nos rencontres sont difficiles, tout le monde veut battre le leader, la saison est palpitante. De notre côté, notre équipe est un mix intelligent de jeunes et de joueurs expérimentés mais aussi des locaux qui connaissent bien ce niveau. Les résultats sont là, on est tous fiers et on attend avec impatience le verdict de cette saison. »

Samedi, les banal du école Jean-Bouin auront l’opportunité de repérer Brahim Amichaud crédit la volière du MMF à cause l’avant-dernière jour. Avec, ils l’espèrent complets, une fin bienheureuse.

Comments are closed.