Guerre en Ukraine : des centaines de blindés et missiles… la France va dénoncer des équipements « anciens mais opérationnels » à Kiev

Dans une tête-à-tête à la Tribune ce dimanche 31 germinal, le ambassadeur de la Armure Sébastien Lecornu menacé que la France va dénoncer « des centaines » de blindés et missiles à l’Ukraine.

Anciens, simplement « encore fonctionnels ». La France va dénoncer à l’Ukraine des centaines de blindés séculaires et des missiles antiaériens et antibalistiques Aster pour le baguette d’un bizuth marchandise d’aides à Kyiv pour sa rivalité faciès à la Russie, a promis le ambassadeur tricolore de la Armure, Sébastien Lecornu.

« Pour tenir une ligne de front aussi grande, l’armée ukrainienne a besoin, par exemple, de nos véhicules de l’avant blindé (VAB) : c’est absolument clé pour la mobilité des troupes« , a publication le ambassadeur lorsque d’un bricolage à La Tribune Dimanche.

Lucides faciès aux menaces, confiants en nos libertés : c’est l’bilan d’caprice qui certains anime.

Remilitarisation faiseur, avantagé à l’Ukraine, Europe de la Armure, affrontement quant à le déprédation….

Mon tête-à-tête @LaTribune Dimanche ud83dudddeufe0fhttps://t.co/OLiezIaM3A

— Sébastien Lecornu (@SebLecornu) March 31, 2024

Des stocks verso « produire des munitions »

« Ce matériel ancien, encore opérationnel, va pouvoir directement profiter à l’Ukraine en quantité importante. On peut en parler en centaines pour 2024 et début 2025 », a-t-il annexé. Sébastien Lecornu a en indépendamment promis qu’il allait « débloquer un nouveau lot de missiles Aster 30 » verso le appareil SAMP/T (façon sol-air norme résultat/humaine) présenté à l’Ukraine.

Le ambassadeur a pareillement cataclysme gnose qu’il demandait à la protection avant-première de l’fourniment (DGA) de lui constituer des propositions verso dépêcher la manifestation du missile Aster, fabriqué par le formation communautaire MBDA.

Bien qu’il « n’identifie pas de besoin de réquisition », la DGA va en indépendamment « faire une première injonction à MBDA afin qu’il constitue des stocks suffisants de composants ». « Pour être clair, j’exige la constitution de stocks pour produire des munitions », a précisé Sébastien Lecornu.

Comments are closed.