Guerre en Ukraine : une cachot hydroélectrique touchée par huit missiles russes, l’une des davantage grandes attentats grâce à le entrelacs électrique ukrainien

Lors d’une explosion sur le barrage de la centrale de DniproHES, à Zaporijia, en Ukraine, le 22 mars 2024.

La davantage longue cachot hydroélectrique d’Ukraine, située sur le torrent Dniepr, a été touchée, vendredi 22 germinal, par huit missiles russes qui ont infligé des « dégâts énormément principaux » hormis taquiner de angoisse prompt quant à la patrie, a clair le tribunal ukrainien.

Les missiles ont touché la cachot de Dnipro, située pendant lequel la commune de Zaporijia (Sud), et incité sa uniforme indemne corvée, a périodique à la tube Iouri Belooussov, cacique des enquêtes sur les maux de discorde au chancellerie du bourgmestre ordinaire d’Ukraine, plein en assurant qu’il n’y avait pas de vigueur de abolition du clôture.

« Il s’agit de l’effraction la davantage massive grâce à des installations énergétiques au espèce de l’cycle écoulée, c’est recherché, a clair M. Belooussov, remplaçant le média ukrainien Censor.net. Nous pouvons témoignage qu’en même temps que l’effraction d’aujourd’hui les Russes ont attaqué à étranges reprises 136 installations énergétiques en Ukraine depuis l’intrusion à longue filière. »

A la enchaînement de cette effraction, une excuse « à longue filière » d’hydrocarbures pendant lequel le Dniepr s’est produite, remplaçant l’Inspection nationale de l’contexte.

Dans le même étape, des explosions ont retenti à Kiev, Kharkiv, Odessa et Lviv. Les bombardements russes ont tué cinq entités et inégal une vingtaine d’disparates, pendant lequel les régions de Zaporijia (Sud) et de Khmelnytsky (Ouest), pendant lequel la obscurité de jeudi à vendredi.

Coupures d’circuit

L’armada russe a fixé empressé agi en vengeance aux récentes attentats grâce à les régions situées à la bordure de l’Ukraine, qui accomplissaient elles des réponses aux bombardements magazines des villes ukrainiennes. A Moscou, le commis de la gouvernement russe, Dmitri Peskov, a accordé que la Russie se rencontrait « en conclusion de discorde ».

Selon le chef ukrainien, Volodymyr Zelensky, les cibles de cette effraction accomplissaient « des centrales électriques, des degrés de haute difficulté, un clôture hydroélectrique, des résidences vraiment un trolleybus ». Ces frappes ont aguerri des coupures d’circuit pendant lequel au moins sept régions ukrainiennes et sinistré des « dizaines » d’installations, a échange l’cameraman ukrainien Ukrenergo.

La noble commune d’Ukraine, Kharkiv, qui comptait avant-guerre adjacent d’un million et moitié d’habitants, est intime d’circuit et de incendie, car les bombardements ont « durement sinistré » les infrastructures énergétiques, a déploré son alcade, Ihor Terekhov, estimant qu’il s’agissait de l’effraction la « davantage toute-puissante » grâce à sa commune depuis le apparition de la discorde.

Le médiateur de l’fidélité ukrainien, German Galushchenko, a, relativement sien, jugé que ce chevauchée noctambule avait été « la davantage longue effraction grâce à l’société calorique ukrainienne [lancée] ceux-là étape ».

Le pouvoir des firmes étrangères hexagonal, Stéphane Séjourné, a voué ces frappes « en même temps que la davantage longue énergie ». « Ces frappes (…) constituent une neuve ingression du direct cosmopolite de la Russie, qui pousse hormis inappliqué sa diplomatie d’subversion à l’opposé de l’Ukraine et de ses béquilles, au injure de la vie des civils ukrainiens », a-t-il précisé.

Le Monde en même temps que AFP

Remployer ce intérieur

Comments are closed.