Guerre Israël-Hamas, jour 177 : des négociations pour une trêve reprennent au Caire

Des Palestiniens sur une charrette tirée par un âne près d’un bâtiment détruit par un bombardement israélien à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 31 mars 2024.

Au 177e jour de la guerre entre Israël et le Hamas, des dizaines de frappes meurtrières israéliennes ont touché dimanche 31 mars la bande de Gaza assiégée et menacée par la famine à l’heure où doit commencer un nouveau cycle de négociations pour une trêve entre Israël et le Hamas.

Après avoir annoncé samedi la mort de plusieurs combattants, dont un chef du mouvement palestinien, dans le complexe hospitalier Al-Chifa dans la ville de Gaza, le plus grand du territoire palestinien, l’armée israélienne a affirmé dimanche avoir découvert « de nombreuses armes cachées dans les oreillers, les lits » ou encore les plafonds de l’établissement. Selon le Hamas, cent sept patients sont toujours « retenus » à Al-Chifa où l’armée israélienne se trouve pour le 14e jour consécutif. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cent patients et cinquante personnels de santé seraient encore dans le complexe.

D’après le ministère de la santé du mouvement islamiste, au moins soixante-dix-sept personnes ont été tuées dans la nuit de samedi à dimanche, portant le bilan à 32 782 morts depuis le début du conflit.

Des négociations pour une trêve reprennent au Caire

Les négociations pour une trêve entre Israël et le Hamas doivent reprendre dimanche au Caire, selon le média égyptien progouvernemental Al-Qahera News, proche des services de sécurité égyptiens. « Une source des services de sécurité égyptiens a confirmé à Al-Qahera News la reprise des négociations pour une trêve entre Israël et le Hamas dans la capitale égyptienne », a fait savoir la chaîne.

Al-Qahera News a par ailleurs insisté sur « les efforts conjoints du Qatar et de l’Egypte », médiateurs dans ce conflit, « pour préserver les avancées » des précédents cycles de négociations.

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, qui doit être opéré d’une hernie dimanche, avait fait savoir vendredi qu’il avait donné son feu vert à de nouveaux pourparlers en vue d’une trêve à Gaza. « Benyamin Nétanyahou s’est entretenu avec le directeur du Mossad [service de renseignement extérieur israélien] et le directeur du Shin Bet [service de sécurité intérieure], et a approuvé un nouveau cycle de négociations dans les prochains jours, à Doha et au Caire », avait précisé son bureau dans un communiqué.

Parallèlement, des manifestants antigouvernementaux et des familles d’otages ont prévu de se retrouver dimanche soir, et tous les soirs jusqu’à mercredi, devant la Knesset, le Parlement israélien à Jérusalem. La veille, des milliers de personnes se sont rassemblées à Tel-Aviv pour demander la libération des otages.

La police israélienne a tué l’auteur d’une attaque au couteau

La police israélienne a affirmé dimanche avoir abattu un homme qui a blessé deux personnes dans une attaque au couteau dimanche dans la principale gare routière de Beersheva, ville du sud du pays. Des médecins ont porté secours à un homme de 20 ans qui a reçu « un coup de couteau » avant de l’emmener à l’hôpital. Une autre personne a également été légèrement blessée, selon la police.

Selon des médias israéliens, l’agresseur était un jeune bédouin arabe, citoyen israélien originaire du Néguev, région désertique dont Beersheva est la plus grande ville. Une série d’attaques meurtrières au couteau ont eu lieu en Israël et en Cisjordanie occupée depuis le début la guerre à Gaza.

Le pape François appelle de nouveau à la libération des otages et à un cessez-le-feu

Le pape François a renouvelé dimanche son appel à la libération des otages israéliens et à un cessez-le-feu immédiat à Gaza, à l’occasion de son message de Pâques au Vatican. « J’appelle une nouvelle fois à ce que l’accès des aides humanitaires à Gaza soit garanti, en exhortant de nouveau à une libération rapide des otages enlevés le 7 octobre, ainsi qu’à un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Gaza », a notamment déclaré le jésuite argentin, lors de sa bénédiction urbi et orbi, « à la cité et au monde » en latin.

« La guerre est toujours une absurdité et une défaite ! Ne laissons pas les vents de la guerre souffler toujours plus fort sur l’Europe et sur la Méditerranée. Ne cédons pas à la logique des armes et du réarmement », a ajouté le pape argentin depuis le balcon de la basilique Saint-Pierre.

En Jordanie, de nouveaux appels à manifester devant l’ambassade israélienne en soutien à Gaza

Des appels à une nouvelle manifestation dimanche devant l’ambassade israélienne à Amman ont été lancés sur les réseaux sociaux en Jordanie, au lendemain d’un rassemblement de soutien à Gaza ayant réuni des milliers de Jordaniens devant la représentation diplomatique. Lié à Israël par un traité de paix depuis 1994, le royaume, dont la moitié de la population est d’origine palestinienne, partage sa frontière avec Israël et la Cisjordanie occupée.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu

Comments are closed.