[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Handball NF1 : à cause Bruguières, la descente devient de davantage en davantage dangereuse

l’formant
Battues sabbat par Blanzat parmi le combat du bas de pancarte, les Bruguiéroises peuvent mieux inventer au contenance sur le rentrée convenu. Mais à cinq journées de la fin du concours, la visée face inapplicable.

« Comptablement, il faudrait flatter entiers nos matches et que les équipes façade quelques-uns en perdent. Quand on voit à nous éphéméride, c’est visée inapplicable. » Coach de Bruguières (pénultième) boc31hb.fr, Sébastien Gandais pouvait laborieusement chaperonner du précis, sabbat fête, au dénouement d’une onzième date sinon domination (2N, 9D), qui davantage est parmi un combat du bas de pancarte faciès à la falot rubicond (qui échoppe désormais à un couple de longueurs).

Pourtant, au pancarte d’présentation, le BOC semblait sur la jolie truchement en compagnie de une harmonie d’douteux à la attente (17-16), et vareuse cinq pendant la pressant alternance (23-18, 38e). Malheureusement, la fin de correspondance allait abstraction fatale. « Comme je le dis depuis le commencement cycle, je ne vais pas me abriter. Je suis le primordial dirigeant de cette données et il faut assurer », rappelait intégral d’proximité Sébastien Gandais.

« On tient le concours. Avant de prier parmi les dix dernières minutes »

Pour le annexe, il ne veut pas tenter d’excuses. « Oui, on savait que cet article 2023-2024 allait abstraction excessivement amphigourique en compagnie de entiers ces départs à l’intersaison. Il a fallu quant à assembler en compagnie de les coups. Chaque vacance, je dois décorer à cause bien un monde de filles insolent. Mais il ne faut pas se protéger de ça. Après un paye de hémistiche, j’espérais affairé manifestement que l’on renoue en compagnie de le best-seller. Mais on claque mieux. On a eu un frissonnement d’triomphalisme parmi le primordial certificat à cause compléter en traits. Ensuite, on tient le concours. Avant de prier parmi les dix dernières minutes », résumait l’éducateur du BOC.

Trois descentes parmi la faisan

Les visiteuses égalisaient à la 56e moment (28-28). Certes, les Bruguiéroises repassaient façade parmi la marche (29-28). Puis, distinctes gêneur emprunt mettaient fin au suspense.

À cinq journées de la fin (en compagnie de au activité triade déplacements), les « rubicond et bronzé » vont singulièrement narguer triade équipes du top 4 : La Roche-sur-Yon (3e, ce sabbat à foyer), Bergerac (tête, le 20 avril à l’abord) et Mios Biganos (4e, le 11 mai à l’abord). « Maintenant, le davantage dur va abstraction de conquérir à chaperonner mes joueuses motivées jusqu’au borne. Les triade derniers de la faisan descendront. On va aller de compléter à la 10e terrain au cas où il y aurait un secours », annonçait Sébastien Gandais, lequel l’entente se tient à six longueurs du primordial non relégable.

Comments are closed.