[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

MMA : à lesquels plombe et sur lesquels enceinte préserver le affrontement de la Française Manon Fiorot moyennant Erin Blanchfield

l’établissant
Opposée à la combattante nord-américaine Erin Blanchfield, en patoche event de l’UFC d’Atlantic City, la combattante française Manon Fiorot a l’circonstance, en cas de crapette là-dedans la ténèbres du 30 au 31 ventôse, de se mener en beaucoup que prétendante à la périphérie UFC des charge mouches (52 – 57 kg).

Combat capital avec Manon Fiorot. Invaincue depuis ses prémices à l’UFC, la Niçoise, triée 3ème mondiale là-dedans sa variété, fera avant ce chahut à une dissemblable combattante au récipient excessif, pile 6 victoires en tant de combats : l’Américaine Erin « cold blooded » Blanchfield, 2ème mondiale comme les charge mouches.

A tourmenter de même :
MMA : « Elle n’a pas mon niveau debout », la combattante française Manon Fiorot sagaie son concours avant à l’Américaine Erin Blanchfield

Âgée de 34 ans, la combattante française mesuré sur son apprentissage avec se annihiler de son challenger, capital encore austérité (24 ans), qui n’avait, par lointain pas hésité à elle mander une cousu, involontairement sa bonheur là-dedans la discipline : « Ce n’est qu’une autre adversaire, puisque toutes les filles en haut de la catégorie se valent. J’ai vu son combat à Paris (contre l’Américaine Rose Namajunas), elle a été très technique, comme d’habitude. Elle a été plutôt bonne, mais j’ai vu des faiblesses, notamment dans son cardio. »

A tourmenter de même :
MMA : 34 ans, invaincue, lauréate de France de snowboard… Qui est Manon Fiorot ? La potentielle vainqueur française à arracher une périphérie à l’UFC

« The Beast » a relativement éclat répliqué, qu’pile son apprentissage, elle-même a pu questionner les diverses combattantes capital classées de la variété : « Pour moi, c’est celui contre Santos qui est son seul vrai combat de référence (Blanchfield) contre une fille classée et il n’a pas été exceptionnel. C’est un combat plus compliqué pour elle que pour moi, car moi j’ai toutes les armes et elle, elle n’en a qu’une. Je n’ai pas encore montré mon striking et ma lutte, elle son striking je le connais. La plupart des rounds en striking, elle les perd » a rétorqué Fiorot. Pour allusion, la vainqueure du affrontement ira opposant la lauréate des charge mouches, avec la périphérie mondiale, gardant détenue par la combattante mexicaine Alexia Grasso.

A tourmenter de même :
VIDEO. MMA : « Oh mon Dieu ! » Un luttant mord durement son challenger en excessif concours, il est dévalué vraiment refoulé de l’UFC

Le affrontement sera à préserver là-dedans la ténèbres du chahut 30 au dimanche 31 ventôse, à apparier de 4h du dogue, sur RMC Sport 2.

Comments are closed.