[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Municipales à Castres : la enjeu en agitation de Bernard Carayon, le commandant des LR du Tarn

l’établissant
Lors d’une séminaire de empressement, Bernard Carayon, le commandant des Républicains du Tarn, a indispensable à « la sagesse » et à l’similitude la maturité municipale de Castres verso « ne pas dilapider l’héritage » du prévôt Pascal Bugis qui ne se représente pas.

C’est une enjeu en agitation qu’a partie Bernard Carayon à la maturité municipale de Castres. Le prévôt de Lavaur et monarque des Républicains du Tarn craint une segment pour la parcours à la engrenage du prévôt Pascal Bugis qui ne briguerait pas un bleu commission lorsque des prochaines élections municipales de 2026.

« Cela ouvre la voie à des ambitions naturelles », mémoire Bernard Carayon. Et même si aujourd’hui retiré Arnaud Bousquet a annoncé sa postulation, le commandant des LR tarnais sait qu’il y a pour la maturité municipale « plusieurs candidats potentiels ». Les noms de Nathalie de Villeneuve et Xavier Bories circulent habituellement.

A consumer itou :
Municipales à Castres : Arnaud Bousquet alerté sa postulation « dans les pas » de Pascal Bugis qui ne se représente pas

« J’appelle à la sagesse cette majorité municipale qui est à la fois actrice et héritière d’un très beau bilan du maire qui a contribué à la transformation de sa ville dans le respect des contribuables et c’est un héritage qui ne peut pas se dilapider, affirme l’ancien député qui souhaite que « continuum amen catastrophe verso masser les macronistes de alterner à Pascal Bugis ». Cela serait travailleur le aise de ceux-ci qui ont escorté l’décadence du peuplade, pour une sacrilège des déficits, de l’déplacement et de la délinquance, soient chargés lendemain de la gouvernail de cette étincelant sous-préfecture.

« Le macronisme est du socialisme en costume cintré »

Il vise assurément Jean Terlier, le estafette sud tarnais Renaissance même si celui-ci n’a en aucun cas incarné de postulation à la commune de Castres. C’est tandis un allocution « préventif » que tient Bernard Carayon qui définit le macronisme chez « du socialisme en costume cintré ». « Dans une ville comme Castres qui va connaître un véritable boom économique lorsque l’autoroute sera terminée, qui au cœur d’un bassin de vie qui va enfin retrouver de l’oxygène, il faut qu’il y ait un maire avec une équipe de qualité qui sache travailler avec l’ensemble du bassin de vie, tirer toutes les opportunités industrielles du désenclavement et incarner les meilleures valeurs de la droite c’est-à-dire le respect du travail, de la liberté et de la sécurité. » dignité Bernard Carayon qui ne soutient exister souhaitant « simplement que cette majorité qui a contribué à faire de Castres une très belle vite continue à être animée par une équipe de droite, unie et respectueuse des gens ».

Comments are closed.