[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Pour Pâques, le pasteur traite de bleu à la émancipation des otages et à un interruption à Gaza

Lors de son déclaration de Pâques au Vatican, le pasteur François a répétitif son convocation à la émancipation des otages israéliens et à un interruption menaçant à Gaza. Le efficace prêtre a identiquement figuré alors d’une dizaine de conflits à flanc le monde appelant à « ne pas céder à la logique des armes ».

Publié le : Modifié le :

2 mn

Publicité

Le pasteur François a répétitif dimanche 31 ventôse son convocation à la émancipation des otages israéliens et à un interruption menaçant à Gaza, au période où doit amorcer un bleu de saison de négociations à cause une suspension dans Israël et le Hamas.

« J’appelle une nouvelle fois à ce que l’accès des aides humanitaires à Gaza soit garanti, en exhortant de nouveau à une libération rapide des otages enlevés le 7 octobre, ainsi qu’à un cessez-le-feu immédiat », a spontané le jésuite riche parmi son déclaration de Pâques au Vatican.

Se livrant à un épanoui bascule d’arrière-plan des conflits parmi le monde le efficace prêtre a identiquement désigné à « ne pas céder à la logique des armes ».

« Ne laissons pas les hostilités en cours continuer à toucher gravement la population civile qui est maintenant épuisée, surtout les enfants. Combien de souffrance nous voyons dans leurs yeux. Par leurs regards ils nous demandent : pourquoi ? Pourquoi tant de morts ? Pourquoi tant de destructions ? », a-t-il lancé donc de sa absoute « Urbi et Orbi » (« à la ville et au monde »).

« La guerre est toujours une absurdité et une défaite ! Ne laissons pas les vents de la guerre souffler toujours plus fort sur l’Europe et sur la Méditerranée. Ne cédons pas à la logique des armes et du réarmement », a additionnel le pasteur riche.

Appel à un change de prisonniers 

Citant alors d’une dizaine de peuple, du Moyen-Orient (Liban, Syrie) à l’Afrique (Soudan, Mozambique et Patrie démocratique du Congo) en marcheur par Haïti, la Birmanie et le « dialogue » dans l’Arménie et l’Azerbaïdjan, Jorge Bergoglio a passé en communiqué de riche conflits qui agitent le monde. 

Au période où doit amorcer un bleu de saison de négociations à cause une suspension dans Israël et le Hamas, il a répétitif son convocation à la émancipation des otages israéliens et à un interruption menaçant à Gaza.

François a invité les responsables politiques à « ne ménager aucun effort pour lutter contre le fléau de la traite des êtres humains, en travaillant sans relâche pour démanteler les réseaux d’exploitation et rendre la liberté à ceux qui en sont les victimes. »

Le pasteur de 87 ans a identiquement exhorté à « un change indécis de entiers les prisonniers dans la Russie et l’Ukraine », une discours applaudie par les 60 000 croyants massés sur la agora Saint-Pierre.

Avec AFP

Comments are closed.