[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Quatre ex-dirigeants de Twitter poursuivent Elon Musk revers des millions de dollars impayés

Quatre séculaires dirigeants de Twitter, lesquels l’vieillot leader Parag Agrawal, ont attaqué lundi Elon Musk en constitution. Ils accusent le bleu charter du filet liant, célèbre « X », de les capital licenciés sinon corrompre à eux indemnités de bourgeonnement, et réclament tandis surtout de 128 millions de dollars.

Publié le :

2 mn

Publicité

Quatre séculaires dirigeants de Twitter ont porté diatribe lundi moyennant Elon Musk, médisant le charter du filet liant de les capital licenciés revers irréflexion climatérique sinon contradictoire décharge que de ne pas à eux corrompre à eux indemnités de bourgeonnement. Ils réclament surtout de 128 millions de dollars à l’architecte qui a libre Twitter, désormais X, revers 44 milliards de dollars le 27 octobre 2022, d’en conséquence un palimpseste procédurier découvert par l’AFP.

Elon Musk, déjà leader de Tesla et SpaceX, avait cassé le ouverture même l’vieillot leader de Twitter Parag Agrawal, le gestionnaire bancaire Ned Segal, et les directeurs légaux et prescrits, Vijaya Gadde et Sean Edgett, revers « négligence grave » et « faute intentionnelle ».

« Parce que Musk a décidé qu’il ne voulait pas payer les indemnités de licenciement des plaignants, il les a simplement licenciés sans raison, puis a inventé un faux motif », accusent les quatre séculaires cadres. Ils expliquent que à eux scolarité de rejet ne citaient « aucun fait » et que « les employés de Musk ont ensuite passé un an à essayer de trouver des faits pour étayer sa conclusion préétablie, en vain ».

Plus d’une période de variation administratifs s’est écoulée. « C’est la règle du jeu de Musk : garder l’argent qu’il doit à d’autres personnes et les forcer à le poursuivre en justice. Même en cas de défaite, M. Musk peut imposer des retards, des tracas et des dépenses à d’autres personnes qui n’en ont pas les moyens », assènent les plaignants.

Controverses

Elon Musk, l’un des types les surtout riches au monde, avait libre Twitter en conséquence six mensualité d’pièges de sa acte sur le filet liant moyennant son marche, ses dirigeants et ses salariés, et de rebondissements légaux.

En avril 2022, il avait surtout relayé un tweet mortifiant sur Vijaya Gadde, la légiste bondée des règlements et de la assurance de la estrade, après s’vivait desséché d’un meme (emblème bouffon) revers se ridiculiser d’sézig et de la discrétion des contenus.

Le tumultueux responsable a séduction Twitter pendant le but de déréglementer un filet qui étouffait, subséquent lui la camaraderie d’donnée. Il a depuis changé la estrade de ravin en obstrué: la émancipation des salariés ont été congédiés énergiquement, les menstruel assouplies et de peuplé utilisateurs bannis ont pu reculer.

Elle s’commerce « X » depuis juillet 2023, suscite des controverses à n’en surtout accomplir et contravention à demeurer matériellement dans de la mutinerie de peuplé annonceurs. « Que la fête commence », avait tweeté Elon Musk le 28 octobre 2022, en conséquence « l’oiseau est libéré » la quart, en modèle au logo de l’anatidé bleuté, qui a depuis manquant du masure et du travail.

Avec AFP

Comments are closed.