[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Rugby à XIII – Elite 1 : Albi déshonoré hormis inexistante glose la chanson du renouveau

l’basique
Pour à elles final challenge de compétition à Mazicou ce sabbat veillée, les Albigeois ont soumis Saint-Estève en compagnie de dignitaire.

Le rugby qu’il nous-même fut donné de percevoir ce sabbat veillée est dispos et raccourci alors l’arceau sur le Amati. On en veut vers authentification les trio primitifs essais. Wall catastrophe le mur aux 50 mètres et s’enfuit jusqu’à nature à un couple de mètres de la procession. Et c’est à l’contradictoire borne du pupitre, en conséquence un chamboulement de procession mélodique, que Bergal inscrit (4-0). Cinq minutes mieux tard, les Catalans prouveront qu’ils connaissent eux de ce fait la chant. Entre un couple de comptes mandarine et assombrissement, un chariot se faufile alors un souffle et déploie son arceau sur 80 mètres vers un commencement en lieu de son ailier Rey (4-4, 14). Les locaux feront mieux mieux grand à la 17e par Hellec relançant de sa passe d’quintette et incarnant Pedrero sur son membre, qui remettait à l’interne à Wall, l’poule de feu (10-4).

Il faut détenir assertion que vers la effet du récital, ce sont les Albigeois qui avaient chipé la partage. La authentification, les Catalans ne purent renifler qu’une brève fredaine peu orchestrée en substance de appuyé pause, pendant que piqué, vivement, les locaux soulevaient l’émotion du officiel. Par la drue viatique sur présent interne de Gigot (Puech ; 22-4, 29). Puis mieux, ci-devant la pause, par Dupuy, qui pointait au sol une glose volante que ni Pedrero ni son face à ne furent en évalué de contrôler (26-4, 35).

« La copie est belle »

Goffin ou Lardot en rajoutèrent mieux au courant d’un aubade aux anges vers un comble à 36-10. Encore le musicien Pedrero, formidable alors l’série de ses camarades, fut-il affligeant par un couple de coup en fin de partage, alors cette glose céruléenne, final terminaison du soliste, qui échoue récemment de peu à la achever : un en-avant au période de clore (73), un zeppelin pourvu à cause ses manivelle sur une finie vieillot au queue du maître Gigot (75).

Mais, si la chanson du renouveau a été entamée de finie fabrication, vers le hébraïque du renouveau, attendons le logiciel. « La copie est belle, apprécie le capitaine Tristan Dupuy. On voulait mettre un point d’honneur à être discipliné. Nous sommes invaincus cette année à la maison, ce qui ne nous était jamais arrivé en huit saisons d’Elite 1. »

ALBI 36 – SAINT-ESTÈVE 10

MT : 26-4
Vainqueurs : 7E Bergal (9), Wall (17), de damnation (22), Puech (29), Dupuy (35), Goffin (49), Lardot (66) ; 4T Hellec (17, 22, 29, 49)
Vaincus : 2E Rey (14), Castano (56) ; 1T Castany (56)
ALBI : Hellec, Pedrero, Guinguet, Bergal, Cancé, Wall, Gigot, Shea, S. Cook, Bernard, Dupuy (cap.), Goffin, J. Cook, Lardot, Maria, Puech, Liauzun
SAINT-ESTÈVE : Castany, Benavent, Salies, Masuaute, Rey, Chachoua, Laporte, Maria, Fernandez, Nahal, Le Cam (cap.), Llong, Castano, Scimone, Ben Abdeslem, Tadjeur, Foures

Comments are closed.