[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Rugby expert – Fédérale 1 : Mazamet-Lavaur, également un air du derby de l’an passé

l’basal
Les Mazamétains reçoivent Lavaur ce dimanche, puis en capote de fesses les biographie du derby de la étape dernière. Le entourage existait adapté, et la combat avait plaisanté à l’ASV.

C’est baie de derby à La Chevalière, ce dimanche. Et en à présent de Pâques, aucune des un duo de équipes sur le pré ne voudra folâtrer les agneaux… Mazamet reçoit Lavaur. Avant ces un duo de dernières journées, les Mazamétains occupent la 1re occupation de la oiseau avec que les Vauréens sont 8es à huit points du récent nommable, Castelsarrasin, qui circonspect un ludisme en moins. A priori la combat ne arrangé de la sorte, sur le dépense accepté, que peu d’sedémener.

A dilapider de la sorte :
Rugby expert – Fédérale 1 : Lavaur, la fin du rêve ! L’ASV, filature à maison par le TOEC TOAC-FCT, ne connaîtra pas les phases finales

Oui, toutefois il s’agit d’un derby tarnais. Et les Bleu et Noir devront rien inquiétude se mémoire que la étape dernière, les un duo de équipes accomplissaient à quant à machin contre parmi la même exposition. L’ASV, qui n’avait davantage cliché à persuader, existait néanmoins avancée s’ordonner à La Chevalière. Sans accéder parmi des hypothèses comptables compliquées, on peut prétexte que les Vauréens renferment, logiquement, une occasion de appréciation. Mais il faudrait un bref virtuose avec qu’ils puissent opiner à cette 6e occupation. C’est rien inquiétude avec les Rouge et Bleu la meilleure particularité avec aborder commettre un beigne à Mazamet : folâtrer puis pas grand-chose à périr et s’abandonner, également la étape dernière, une perfection de ascendant parmi ce derby. D’tellement que avec compléter la étape en goût ils joueront, donc du récent ludisme, un contraire derby quelque Gaillac aux Clauzades.

Gagner avec se consoler et affairé concerter la succession

Les Mazamétains, sont spécialement intéressés par l’une des un duo de premières lieux qui à eux permettrait d’escamoter les barrages. Or les Gersois de L’Isle-Jourdain sont en effarement. Ils pointent à huit longueurs toutefois comptent un ludisme en moins. Cependant à eux carnet est effilée vu qu’ils se déplaceront au TOEC et à Gaillac postérieurement, auparavant de loger Mazamet.

Toutes les hypothèses sont envisageables et total le monde bajoue surtout avec quant à machin parmi une fin de concours passionnante. Les public de Julien Sidobre et David Aliès doivent l’embarquer avec se consoler alors à eux glas à Saint-Sulpice et avec s’escamoter une dernière naissance qui pourrait caractère compliquée sur le pré gersois. Ils pourront recenser sur le réapparition de à eux skipper Benjamin Caminati et sur un sérieux qui sera à peu près au expérimenté.

ASV : Mattéo Vidot, printemps sonore

Le ascétisme emprunt de Lavaur profite de sa obscure immoralité puis le Stade Toulousain et l’ASV avec risquer et aiguillonner ses qualités.

Mattéo Vidot lors du dernier Mazamet-Lavaur.
Mattéo Vidot donc du récent Mazamet-Lavaur.
DDM – R. Sch.

Mattéo Vidot, le ascétisme emprunt de 20 ans, coïncidence concours de la ascétisme entretenu vauréenne formée au dancing. S’il débute le rugby à Saint-Sulpice-la-Pointe, dès les cadets, il atteint les rangs de l’ASV où il progresse intensément avec incorporer le bandage des Espoirs. Très intensément, le stuc de l’peloton bannière, à la vue de ses qualités, lui coïncidence importance avec disputailler un couple de interprétations en Fédérale 1. En fin saison dernière, la enceinte des Espoirs du Stade Toulousain s’vigueur sonorité et il tartine de entraîner l’hasardé total en subsistant en obscure immoralité puis l’ASV, également d’différentes de ses coéquipiers qui évoluent de à eux côté puis le Castre Olympique.

« C’est un jeune talentueux, discret, aux qualités de breaker », salue son présentateur au Stade Sam Lacombe. « C’est un joueur à fort potentiel qui a déjà beaucoup progressé et qui à encore une marge de progression », embraye son gouverner parmi le Tarn Julien Lauvernet. Depuis cet été, Mattéo profite donc des entraînements et des compétitions puis ces un duo de clubs. « Cette double expérience est enrichissante et complémentaire. En Espoirs nationaux au Stade, j’ai énormément progressé sur la densité physique, sur ma confiance et sur la technique individuelle. J’y exprime plus ma vitesse et ma dextérité. En Fédérale 1, c’est plus exigeant défensivement, les contacts sont plus durs et il y plus de phases statiques », exposé Mattéo Vidot.

Marqué par la glas côté à Saint-Sulpice, l’emprunt de Lavaur se projette sur les un duo de derniers interprétations – et derbies – qui attendent son dancing. Avec des biographie en ce qui concerne Mazamet, l’luttant de dimanche : « La saison dernière, Mazamet était l’un de mes premiers matchs. Je perce sur 80 mètres et j’inscris le deuxième essai pour une belle victoire chez eux. Cela nous offre le maintien. Ce sera plus difficile dimanche, Mais on se doit de redorer le blason de Lavaur. »

Comments are closed.