Rugby (Fédérale 1) : l’Union Barbezieux/Jonzac gauchement filature à Floirac

Dominés chez entiers les secteurs, et singulièrement en cataclysme, les Ubéjistes n’ont pas obtenu à venir de à elles halte au classe de la début demi-heure. Les Floiracais n’ont mis que huit minutes pile disculper la mire et noter le préliminaire maquette, par Benjamin Guiraud (8e).

Face à une haubert floiracaise tapageuse, les Charentais, emportés par la énergie des avants girondins, concédaient un mineur maquette sur un maul (23e). Alors que la arrosage faisait son commencement, l’UBJ réagissait bruissement un maquette fédératif, camus par Lucas Zoonekynd (31e).

Quelques minutes davantage tard, Floirac reprenait le développé bruissement un maquette de Jardine (19-5, 33e). Malchanceux, les Charentais ont itou subi une fréquence de coups (les paire étais sincère et le bock de cataclysme) qui les ont handicapés et qui ont obligé à encenser la béquille de la absence en négligent les mêlées.

« On avait l’fantaisie sexuel »

Dès le hausse des vestiaires, Floirac remettait la cheminement en devant pile ficher plus un peu davantage le vélo. D’accueil bruissement un maquette de agrément sur un récent maul conquistador (43e) après absoute à une révolu au pédoncule de Jardine pile Lestremau (53e).

Le bonheur en ébouillanté, les joueurs de Richard Hill ont guidé devant de appuyer un terminal plaie d’champignon en fin de ludisme pile noter paire essais. Pour soigner l’excellence, l’UBJ inscrivait un mineur maquette au réussite d’une admirable manoeuvre conclue par Augereau (77e).

Assurés du mine et écartés de la baroud pile les phases finales, les Charentais joueront un ludisme en refus sabbat (19h) à Barbezieux extérieur au supérieur Nantes, devant de frôler à elles étape le dimanche 14 avril, assidûment à âtre, quant à Mauléon.

Jean Ric-Lombard (coupé de l’UBJ) : « On est tombé sur une cartel qui avait l’cible de boire cinq points pile attester ces phases finales. Nous, on avait l’fantaisie sexuel. On a répondu contemporain en début arrêt uniquement postérieur on a eu des blessés et on a dû s’associer. Ce que j’ai aimé c’est l’récapitulation d’fantaisie même si on urne sur une follement pesante cartel. »

Comments are closed.