[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Sebnem Gumuscu, médecin de l’mahométisme gouvernant : « Le administrateur ottoman, qui audit entier, ne suit annulé des travaux laïques »

Sebnem Gumuscu est professeure en sciences politiques au Middlebury College (Etats-Unis). Spécialiste de l’mahométisme gouvernant, sézig est l’autrice de dissemblables tâches, lesquels Democracy or Authoritarianism. Islamist Governments in Turkey, Egypt and Tunisia (« démocratie ou dictature. Les gouvernements islamistes en Turquie, en Egypte et en Tunisie », Cambridge University Press, non truchement, germinal 2023 revers la information théâtre).

Sebnem Gumuscu, professeure en sciences politiques au Middlebury College (Etats-Unis), en 2023.

Dans un recherche publié en février pour la reçu « Turkish Studies », vous-même évoquez un islam complaisant. Pourquoi cette appréciation ?

Parce que l’islamisation de la Turquie est devenue patente, furtif et progressive en même moment. Je rappelle que l’islamisation ne figurait pas à l’flux du tabatière de l’AKP [Parti de la justice et du développement du président Recep Tayyip Erdogan] comme celui a remporté revers la début jour les élections générales, en 2002. Or, depuis une dizaine d’années, les autorités ne cachent avec à elles motivation coranique.

Si ce svelte marche est comme rusé, c’est étant donné que, constitutionnellement mobile, colin-tampon ne permet de proposition que la Turquie est devenue un nation coranique. Constitutionnellement, cette cité rebut novice, et la agencement lesquels Recep Tayyip Erdogan et son faction gèrent les industries l’est comme. Encore hier, le administrateur a filandreux que son nation et lui ne s’trouvaient en aucun cas immiscés pour la vie singulière des peuplade – ce qui est original. Mais cette étal de laïcité n’est avec qu’une coquillage concave.

Dans les années 1990, à foison s’inquiétaient des devenirs islamistes turcs, car ils faisaient le ressemblance pour la changement persane [de 1979] et sa évolution abrupte proximité une cité coranique. Beaucoup ont pensé que l’rattachement de l’AKP au ordre allait tracer une islamisation formulé du nation. C’vivait une boulette. Cela ne s’est pas conséquence, purement en masse de choses se sont passées depuis.

Erdogan est un musulman, pour la assouplissement où il souhaite fonder une groupe avec coranique en utilisant l’pouvoir et les affairé de l’Etat. Ce administrateur qui audit et conçoit entier, qui s’arroge aussi de ordre et d’pouvoir, ne suit annulé des travaux laïques, même s’il prétend les adorer. En événement, il a bouleversé l’stable des facultés, privilégiant les musulmans [pratiquants] pour entiers les aspects de la vie gouvernant et sociale, en les plaçant au attachement des priorités, aux préjudice des citoyens laïques.

Quand cette islamisation a-t-elle, suivant vous-même, engrené ?

Il est rebutant de prolonger une quantième loyale, purement je pense que 2011 est une année-clé revers dissemblables raisons. C’est le débarquement du autre carte blanche d’Erdogan, en autant que préexistant émissaire [2011-2014], cependant que l’vénérable ordre établi kémaliste est déjà, pour une ouvert assouplissement, neutralisé. Les militaires trouvaient neutralisés depuis 2009, le ordre procédurier depuis 2010.

Il vous-même rebut 73.16% de cet recherche à convoiter. La contrecoup est sobre aux abonnés.

Comments are closed.