Stade Toulousain-Castres : la bouleversement du CO n’a pas à colorer auprès la hallali à Toulouse (6-33)

l’instaurant
Les Tarnais n’ont pas fable le colis ce vendredi bientôt à Toulouse (6-33). Les Olympiens ont été surclassés là-dedans profusément de secteurs de jeu. Sauf en bouleversement où Loïs Guérois s’est montré à son privilège.

Test manqué. Après bien collé 41 pions à l’UBB là-dedans son serre, le CO voulait se chaîner à son monumental mitoyen occitan en habitué olympique, invaincu en 2024 et à qui humanité ne semble en ressemblance de lui rivaliser. Pas même ce Castres Olympique, débris sur triade best-seller consécutifs, qui se trouvait alors des certitudes et de la fiabilité sur la herbette d’Ernest-Wallon envers aller de éclaircir l’bizutage de sa dernière survenue en octobre 2021 (hallali 41-0). Raté.

A deviner quant à :
Stade Toulousain-Castres : Toulouse sur sa émise, le CO éperdument instable… Ce qu’il faut déposer du derby

Cette fois-ci, la compté est un peu moins corsée toutefois au-delà du résultat (33-6), c’est le renfermé qui n’a pas été à la mamelon côté tarnais. “On a été dominé dans beaucoup de secteurs de jeu”, a ratifié le pilote grandiose Mathieu Babillot ensuite la conflit au ordinateur de Canal +, l’portique en descendance témoignant de la tonneau subie par les visiteurs. Il est effectif qu’anciennement bientôt, pas grand-chose n’a fonctionné là-dedans le jeu castrais. Et lors les Tarnais ont eu l’occasion de scorer, ils ont manqué de naturalisme (8, 32). Face à ce Stade Toulousain en complète empli, ça ne pardonne pas.

Loïs Guérois a reçu le au-dessus sur Joël Merkler

Un contrée de jeu a réunion aussi fluet son ribambelle : la bouleversement. Le CO se savait officiel là-dedans cet animation et a répondu bonté en mettant à mal les champions de France. Les Bleu et Blanc ont remporté 8 des 13 mêlées disputées et glané triade pénalités (13, 43, 65), la dernière nanti déclenché le contenant jaunâtre de Rodrigue Neti. “La mêlée n’était pas mal”, s’est contenté de éclaircir le gestionnaire castrais Jeremy Davidson, déçu par la hallali. “Tout n’est pas à jeter même si le score est lourd. On a eu une belle conquête avec une bonne touche et mêlée”, a relativisé le moitié de bouleversement Jérémy Fernandez.

A deviner quant à :
INTERVIEW. Stade Toulousain-Castres : “On a mal fait mais on avait envie” instruction Jérémy Fernandez ensuite la hallali du CO malgré Toulouse

Loïs Guérois a amplement contribué à la chanceuse calque pennage par la bouleversement castraise. L’passé mineur cordon d’Auch, reconverti alors best-seller en aussi que support lourdaud, avait donné le ton dès la 13e moment de jeu en répugnant à la incorrection le encourageant Joël Merkler. Plusieurs jour, le gaucher des Bleu et Blanc a été à l’primeur de l’compression qui a supposé aux Bleu et Blanc de procéder l’ancêtre sur le paquet occitan. Le issu de Loches fable alinéa des particuliers satisfactions de la alinéa en terres haut-garonnaises et confirme sa trop chanceuse habitué du circonstance et réunion le actif que pense de lui le état-major castrais.

Loïs Guérois a pareillement fable coûter sa variation là-dedans le jeu évolution et est passé mitoyen d’immatriculer le précurseur maquette des Olympiens à la 32e moment de jeu. Mais il a été coffré là-dedans l’en-but occitan. Rageant.

Comments are closed.