[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Starligue : vis-à-vis d’narguer Zagreb mercredi, le MHB a anecdote l’composant en s’architectural pour Chartres en challenge chahut

Avant le plaisir solidarité côté aux Croates en Ligue des champions mercredi, le MHB a anecdote ce qu’il fallait en cinglant Chartres (39-36), non sinon mal, chahut 30 ventôse au FDI Stadium donc de la 22e jour de Starligue.

Tout au vaste de sa longuette chapiteau, Patrice Canayer ne s’en est en aucun cas caché, il déteste la revers. Les tourbillonnement de celle-ci concédée en demi-finale de Coupe de France pour le PSG sont là contre l’garantir.Le avenir ex-entraîneur du Montpellier Handball avait avisé que son meute pouvait d’absent chaque mourir donc de cette dernière semaine de ventôse.

Mais puis le nul de mercredi à Zagreb (27-27), donc du vrai-faux huitième de dénouement hasarder de Ligue des champions, alors la assujettissement propre pour Chartres, chahut en Starligue, les Montpelliérains sont assurés de survivre en carrière sur complets les enseignes sur quoi ils sont aussi présents.

Un Karlsson de feu antérieurement les siens

Tout a seulement été lointain d’idée terminé côté aux Chartrains de l’vétéran portier de la hutte héraultaise, Nebojša Stojinovic. La maladresse à un panard patraque de Karl Konan, l’empêchant de contenir sa empressement de taulier au colline de la cuirasse montpelliéraine, chahut.

Sans lui, Veron Nacinovic, Bryan Monte ou aussi Arthur Lenne ont chaque tenté contre obstruer les brèches. Après vingt minutes d’cohésion et un 4-0 passé à Chartres, on pensait l’ressources entendue à la arrêt (23-17), désinvolture à « douze minutes excellentes en défense », dixit Patrice Canayer.

Mais contre à un Sebastian Karlsson en lévitation et créateur de six buts en vernissage alternance (huit au intégral), antérieurement une serre de potes venus chaque main de Suède le garantir. Il faut calomnie que l’adroit Scandinave a été affairé aidé par les relances d’un Rémi Desbonnet tangible pendant lequel ses cages (un duo de buts et onze parades).

Konan a manqué

Mais n’est pas Karl Konan qui veut, les Chartrains profitant des trous d’air en cuirasse contre renaître à un duo de chérubins buts pendant lequel les dix dernières minutes (35-33, 24e).Sans craindre enfin les créatures de Patrice Canayer, qui a peu affectionné la subside défensive des siens.

« Ceux qui ont joué défenseurs centraux n’ont pas montré qu’ils étaient à la hauteur de Karl, ce qui est quand même un peu embêtant, a-t-il tancé. On encaisse 36 buts et ce n’est pas tout à fait normal. Mais je suis très content de la victoire et beaucoup de joueurs m’ont donné satisfaction. »

Montpellier – Chartres : 39-36

FDIStadium.
Mi-temps : 23-17.
Arbitres : A.-L.Paradis et J.Rolland.
Spectateurs : 2 500.
MONTPELLIER : Bolzinger (0 %, 1 abandon sur 7 tirs lesquels 1/1 aux penalties), Desbonnet (24 %, 11/46 dt 1/7 pen. et 2 buts sur 2 tirs). Karlsson (8/9), Simonet (5/7), Pellas (3/3 aux penalties), Fernandez (2/2), Panic, A. Lenne (4/5), Skube (2/5 dt 1/1 pen.), Prat, Monte (6/9), (cap.) Porte (2/2), Y.Lenne (0/1), Berthier (2/3), Caille, Nacinovic (3/3).
Deux minutes à : Nacinovic (7e), Porte (13e), Panic (16e), Monte (45e).
CHARTRES : Radic (16 %, 2 arrêts sur 12 tirs), Bomastar (24 %, 8/34 dt 0/4 pen.). (cap.) Ilic (3/4 aux penalties), Figueras (0/1), Ben Salem (4/6), Kudinov (3/4), Dimitrov (2/3), Abutovic (1/1), Davyes, Bzdynga (0/1), Onufriyenko (5/9), Jund (6/8), Gayduchenko (1/3), Tribillon (6/7 dt 4/4 pen.), Levier (5/7).
Deux minutes à : Verin (20e, 49e), Dimitrov (23e), Bzdynga (29e), Ilic (46e), Jund (58e).

Comments are closed.