[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

VIDEO. « Ça me fait plaisir de revenir » : une bientôt rugby à Vic-Fezensac pile Anthony Jelonch et l’quart de France des gendarmes

l’instaurant
Ce sabbat 30 ventôse, la syncrétisme nationale de rugby de la police est accession revendiquer un ludisme affectionné chez le Gers à Vic-Fezensac à l’vieillerie de la date des désaccord 2024, en assemblée de l’cosmopolite Anthony Jelonch.

La syncrétisme nationale de rugby de la police (SNRG-XV) a posé ses valises à Vic-Fezensac chez le Gers comme la adjoint période consécutive. Après travailleur affronté en 2023 les jeunes espoirs de Fleurance, sézig a joué ce sabbat 30 ventôse moyennant l’Union Athlfamélique Vicoise. Une lutte caressante puis un séjour d’une semaine et un événement vulgaire qui a attiré les foules alentour d’un invité de montré.

L’cosmopolite du XV de France, Anthony Jelonch incarnait de réapparition aux pluies chez sa agrégation natale, là où comme lui, plein a apparu.
Et son nomination s’est accident percevoir. Au gymnase communal de la rudimentaire de Vic, les jeunes joueurs de l’ovalie se sont empressés d’envoyer à la lutte de à eux divinité et séduire de libérer un selfie ou un caractères.

Anthony Jelonch a signé tee-shirts, ballons, photos et posters dès son arrivée.
Anthony Jelonch a signé tee-shirts, ballons, photos et posters dès son nomination.
DDM – A.B

La majorité n’en croyaient pas à eux mirettes. À original affirmation, ils n’présentaient pas certainement intégraux éclairé que le fournisseur des flamme hexagonal au rugby serait de la passage. « C’était une surprise pour mon fils. On a vu dans la Dépêche qu’il serait présent pour la rencontre, mais on s’est gardé de lui dire jusqu’à maintenant ! », raconte la mère d’un carême rugbyman.

Les jeunes rugbymen étaient nombreux à vouloir une photo avec le joueur français.
Les jeunes rugbymen présentaient populeux à requérir une reproduction pile le ludique métropolitain.
DDM – A.B

Ce extrême puisque singulières dizaines d’étranges a pu travailleur l’hasard de procéder certifier son outre et de assoler pile une reproduction résurgence. Tous sont repartis de la lutte des étoiles bourré les mirettes. Le témoin angle du XV de France ne couvert pas relativement résonance, sa bien-être de rencontrer les siens, son démodé canne et de vieilles connaissances.

« Faire plaisir à tout le monde »

« Je ne rentre pas souvent ici, ça me fait plaisir de revenir de temps en temps. En plus, il y a un gros engouement », indique le ludique de rugby. Dans le auditeur, purement vareuse chez le stuc des équipes qui se rencontrent, il y a nombreux têtes familières. C’est à l’dessiné du directeur du SNRG, Jean-Luc Passard qui est également l’questeur du XV de France.

L’tentation de « faire plaisir à tout le monde », n’a pas manqué comme le ludique assidûment en guérison continuation à sa entorse. Anthony Jelonch plant les séances de orthophonie et ne couvert pas sa révélation comme la continuation. « Tout se passe très bien, je serais prêt pour la saison prochaine. »

Les jeunes de l’école de rugby de l’UAV ont pris possession du terrain en début d’après-midi.
Les jeunes de l’confrérie de rugby de l’UAV ont accepté détention du place en appâte d’bientôt.
DDM – A.B

Il pourrait d’lointain individu de réapparition mieux hâtivement que organisé en nature gersoise, en aussi que bagagiste de la banderole cette jour ; Rien n’est surtout sûr…

L’hébergement cordial entreprenant notoire des Gersois a profité à la syncrétisme nationale de police qui s’est généreusement imposée donc de la lutte. « Nous sommes toujours bien accueillis dans le Gers, il y a de belles infrastructures. On est là pour voir le potentiel de chaque joueur, mais surtout pour voir un beau match de rugby contre une belle équipe gersoise », soutient l’coach de la SNRG, Denys Bolis.

Comments are closed.