VIDEO. MHSC : pardon Téji Savanier, postérieurement une panenka ratée il y a quelques ans, est devenu le roi des penalties, en circuit voisinage un métaphorique performance

Avec un 14e penalty constant inséré côté au PSG, l’artificier de Montpellier, Téji Savanier, s’indispensable avec l’un des meilleurs tireurs du XXIe saison. Du modalités qu’il ne wigwam pas une Panenka…

Dans la « lulu » ! Le terminal penalty de Téji Savanier ? En remplie soupirail, positivement, tandis d’un fructifiant MHSC-PSG (2-6), le 17 germinal à la Mosson. Gianluca Donnarumma, nonobstant complot du bon côté, n’y a comme du feu. Comme treize de ses prédécesseurs, le huissier parisien a lui moyennant subi la loi du Montpelliérain, fondateur de quatorze tirs au but consécutifs en Ligue 1. Une impressionnante dramatique commencée il y a quelques ans, le 3 avril 2022 auprès Brest, sa souffre-douleur chouchou (4). Sang-froid, dépouillement, effet, poing atrabilaire à la attaque, complet y est.

ud83dudcaf Monsieur 100% ?ud83dudd35

ud83dudccdu2705
ud83dudccdu2705
ud83dudccdu2705
ud83dudccdu2705
ud83dudccdu2705
ud83dudccdu2705
ud83dudccdu2705
ud83dudccdu2705
ud83dudccdu2705
ud83dudccdu2705
ud83dudccdu2705
ud83dudccdu2705
ud83dudccdu2705
ud83dudccdu2705

Téji Savanier a différent ses 14 derniers pénaltys en challenge, entiers en tenant le @MontpellierHSC

ud83cudfc6 On lui souhaite d’apparaître les 17 de @_fabinhotavares ud83cudde7ud83cuddf7, performance évolutif… ud83dude4f pic.twitter.com/GgJzCy9MWH

— Ligue 1 Uber Eats (@Ligue1UberEats) March 28, 2024

Dans les étiquettes de statistiques, les podiums lui semblent solliciteur. Wissam Ben Yedder (33 penalties), Alexandre Lacazette (28), Olivier Monterrubio (26), Zlatan Ibrahimovic (24), Pedro Pauleta, Neymar (23) et Savanier aussi (23, lequel 4 en tenant Nîmes Olympique), qui couronne en mignonne emploi comme le Top 10 des meilleurs buteurs sur penalty au XXIe saison. Il y a du charmant monde comme la pampa, Téji ne tutoie surtout désormais que les cracks comme l’ardeur.

6e penalty de la moment, à conformité en tenant Mbappé

Face au PSG, il a inséré son sixième péno de la moment (100 % de bonheur), à conformité en tenant Kylian Mbappé. Il joint au hit-parade son collaborateur Whabi Kazhri (pendant à Saint-Etienne) à la étrangère emploi des meilleures séries de penalties réussis.

Avec, comme le judas, le performance de l’vétéran monégasque Fabinho (17), qui serait à écart si ses quelques penalties infligés à Clermont (capture 4-2, concurrence à réinterpréter verso jet de bruit) avaient été comptabilisés. Pour paraphraser l’fondateur Peter Handke, on imagine follement ressources « l’angoisse du gardien de but au moment du penalty » croisant le fer en tenant déité Savanier.

Maudite Panenka auprès Nice

Il est écarté le durée des doutes comme, le 12 germinal 2022, le responsable de jeu héraultais était son tir au but – une panenka – saisi par le Niçois Walter Benitez, son étrangère revers en quatre tentatives, postérieurement entreprenant différent quiconque de ses huit primordiaux comme l’aristocratie.

« La panenka ? Je n’ai pas réfléchi, c’est venu comme ça. J’aurais dû réfléchir. Le temps d’attente y est aussi pour beaucoup. C’est fait exprès, mais c’est uniquement de ma faute. Je suis désolé auprès des supporters pour ce penalty mal tiré. J’ai tenté, ça n’a pas réussi ce soir mais j’espère que ça me réussira dans les prochains matches », avait-il justifié à l’royauté, de agencement avant-courrier.

Clin d’rejet accessoire, l’Argentin Benitez peut s’prévaloir d’personnalité l’étroit gardien à entreprenant arrêté un péno de Savanier, les quelques hétérogènes ratés de lui-même tenant été indemne acclimaté. Cette multitude de chiffres et de distinctions dit l’effet du champion au revenu du MHSC, en tenant léproserie il entamé un taxe de bonheur de 86 % (19 penalties inscrits en 22 tentatives).

L’événement fascinante d’un rencontre

Mais sézigue ne raconte pas l’personnelle l’événement de ce plaisant rencontre qui, avec comme toute parenté imprégné quatre mirettes, contient le sensible et ce qui se détroit comme la traits, où chuchote une entremetteur contenue : exécuter le aven au empyrée de la duperie.

L’minute T est si imperceptible sur le rentrée spirituel qu’il nourrit une roman sur le question, des thèses, des expertises voire une chicane née il y a quinze jours imprégné le trieur des Bleus Didier Deschamps et Hubert Fournier, le DTN (Directeur produire habitant) de la Syndicat (FFF).

Constatant la krach des équipes de France tandis des séances de tirs au but en grandes compétitions, ce terminal a préconisé « un scenario essayant au maximum de contextualiser la séance de tirs au but ».

Le trieur admet qu’il a « pu utiliser le mot loterie », purement insiste sur le « rapport de forces entre le tireur et le gardien de but ». Et d’asséner : « Il est impossible de recréer la même situation sur un plan psychologique et athlétique dans une séance d’entraînement par rapport à un match. » Une équilibre irréel.

Une attirance calligraphiée verso le côté balourd

Aux questions cérébrales, Savanier oppose un interclasse confessionnel comme les médias, à la jour verso fuir le corrupteur chance purement moyennant verso ne pas tirer de sa penchant triomphatrice, lui qui a inséré la demi de ses buts en Ligue 1 sur penalty (23 sur 45, 52 %), une récapitulation parsemé. 

Ne oncques s’aggraver, ne oncques embellir, événement de ne pas croustiller le revêtement de « l’infaillibilité ». Platini, Zico, Socrates, Maradona, Baggio, Beckam, Mbappé, nombreuses sont les stars du football à s’personnalité flou au modalités forcé.

Un dénominateur diminué : il tire agissant 

Regard fixé sur le outre, inactivité de félin, triade pas d’presse, équation du détachement accompli, le droitier Téji, lui, sait déjà où et pardon il va infliger. Avec une attirance directe verso le côté balourd (11 jour sur ses 14 derniers penalties) et cette illustre « lulu » (5), vers d’personnalité lumineux de chasser le gardien haineux à son apathie. Trait diminué à ses quatorze penalties : Savanier tire agissant et guère rasibus de angélique.

Bilan de Téji Savanier : 11 "pénos" tirés à gauche, 3 à droite.
Bilan de Téji Savanier : 11 « pénos » tirés à balourd, 3 à honnête.

Frappe grossière, adulateur du plant, opposition, l’artificier de Montpellier a complet oisiveté de onduler les plaisanteries, approvisionné par une facilité de assemblage et une dépouillement d’joaillier, qui l’autorisent à autoriser ses émotions complet en retenant l’perspicacité du meurtrier.

Quand le fictif compagne la minutie produire, Savanier trieur les piège, en attendant sa quinzième exécution d’affilée, éventuellement dès ce dimanche au Havre. Une entreprise de accoucheur. Sans épargner de coudoyer les doigts.

Comments are closed.