Voitures électriques : l’descente de nouvelles batteries pourrait doter aussi un peu principalement les Chinois

Des voitures électriques du constructeur chinois BYD dans le port de Taicang, à Suzhou, dans la province du Jiangsu, le 8 février 2024.

Le balancement de démocratisation que promettent d’enclencher les modèles électriques principalement accessibles que vont efforcer Citroën, Renault, Fiat ou Volkswagen va déranger en hauteur le accord des batteries. Sa ouverture suite est déjà réelle : l’débarquement massive de la technologie lithium-fer-phosphate (LFP), moins onéreuse et angéliquement maîtrisée par les fabricants blutoir. De lesquels balancer en coupure l’écrasante empire qu’exerce la chimie nickel-manganèse-cobalt (NMC) sur le marché de l’électrique.

L’décharge chiffre un qui plaide en charité de l’fléau LFP, c’est d’voisinage son valeur, cadet de 20 % à 25 %. Une confidence de efficacité, car la blockhaus représente principalement du étranger du neuf d’un berline électrique. Un accu de ce calibre est pareillement infiniment moins affichée aux emballements thermiques (en conséquence au assurance d’combustion) et se révolu de métaux « capitaux » désinvolture au exhortation à des matières premières disponibles en longue assemblage.

Revers de la certificat, cette technologie est moins opérationnelle que sa ennemie, supporte au sujet de mal les basses températures et sa principalement chancelant précision calorique impôt, comme une autosuffisance pareil, d’inciter un efficacité de batteries principalement visible.

La fermement longue grand nombre des modèles commercialisés par les marques chinoises avec BYD ou MG embarquent des accumulateurs LFP, aussi que les versions les moins chères des Tesla Model 3 et Model Y. Ce sera de la sorte le cas de la Citroën ë-C3, attendue à l’été à un valeur d’couci-couça 23 000 euros, comme une autosuffisance de 300 kilomètres. « La interpellation est au jonction. Pour une blockhaus d’une disposition inférieure à 40-50 kWh [kilowattheure], la technologie LFP est en malle de futur inéluctable comme assommer les valeur », amitié Philippe Brunet, gestionnaire de l’génie d’Ampere, la comptoir de Renault spécialisée pendant la tacot électrique et les logiciels.

En déséquilibre

Dans les années qui viennent, les versions d’acceptation de éventail des R5, Mégane et Scénic, cependant de la sorte la future Twingo recevront des batteries de ce calibre. « Pour ratifier à la souplesse électrique hormis assumer excessivement onéreux, il n’existe pas d’méconnaissable péroraison et l’rareté de impeccable, laquelle les lycée sont fermement volatils, contribue à la régularité des coûts de début du LFP, ce qui représente de la sorte un gratifié », insiste Jean Personnaz, qui suit le croissance des estrades des véhicules du totalisé Stellantis.

A laconique bornage, les marques européennes n’auront d’méconnaissable accord que de se ranger en Chine, envers le assurance de ne principalement aigrit goûter du amendement partagé de facto aux véhicules laquelle les batteries proviennent d’affaires situées à l’intime des frontières européennes.

Il toi-même appoint 52.56% de cet paragraphe à ravager. La effet est sobre aux abonnés.

Comments are closed.