[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Volley-ball : Les supporters du MHSC VB et les familles des joueurs de Montpellier au rancard de la dénouement à Paris

Envrion 150 entités font le immigration depuis Montpellier jusqu’à Paris quant à assurer le MHSC VB en dénouement de la Coupe de France, ce dimanche à la Halle Carpentier (15h30).

Après les basketteuses du BLMA en 2021, les rugbymen du MHR en 2022 et les handballeurs du MHB en 2023, c’est au alternance des volleyeurs de Montpellier de emboîter à Paris quant à essayer de disjoncter un emblème qui ferait la morgue de toute la mégalopole.

Dans le étendue des joueurs du MHSC VB, grossièrement 150 entités font le immigration jusqu’à la déterminante quant à assurer à eux acteur et les accentuer à acheter la début Coupe de France de l’écho du canne. Dans des travées de la Halle Georges-Carpentier dans lequel le XIIIe district de Paris, ils seront simplement reconnaissables, habillés d’un tricot navel principalement éprouvé quant à l’opportunité.

Parmi ce adorable monde, une être entreprenant connue des fans de Koh-Lanta. Ambre Daudet, grossière candidate de la connu édit de TF1, distribution la vie du sportif de l’gréé de France et du MHSC VB Nicolas Le Goff. Avec des amis et l’représentant du crack olympique, sézigue sera dans lequel les tribunes quant à assurer l’gréé : « Chaque été, on va le voir au moins une fois avec les Bleus, explique la Montpelliéraine de 28 ans. C’est une habitude avec les copains et à chaque fois, c’est différent. Là, cela a une saveur particulière parce que c’est Montpellier et je suis très chauvine (rires). J’espère une victoire nette et sans bavure. Ce serait génial pour les garçons, le club, la ville et pour nous aussi, femmes de joueurs qui vivons la saison à travers eux. Ils sont complètement capables de la faire. »

Ambre Daudet : « On fêtera ça pour eux »

Ambre n’envisage contretype d’étrange que le consécration quant à son copain et ses partenaires : « On est arrivés samedi à Paris et on rentre lundi parce qu’on a l’espoir de gagner et donc de faire une grosse bringue dimanche… sans les joueurs qui viendront juste boire un verre mais on fêtera ça pour eux (rires). »

Non lointain d’sézigue, la filiation de Florent Quiot, l’un des un duo de libéros du MHSC VB sera assidue. Ses parents et sa femme Lauriane, grossière joueuse professionnelle de volley-ball à Béziers ne pouvaient pas avorter cet événement.

Partis tôt de Gignac ce dimanche cerbère, ils rentreront dans lequel l’Hérault subséquemment la attaque : « C’était indispensable d’être là. Une finale, ça ne se rate pas, explique celle qui a gagné le championnat de France et joué deux finales de Coupe de France dans sa carrière avec les Angels. Je suis la plus grande fan de mon frère. Même si je l’ai vécu, j’ai l’impression d’être une enfant quand je le vois jouer, j’ai les larmes aux yeux à chaque fois qu’il rentre sur le terrain. On est tellement fiers de lui. »

Baptiste : « Une belle aventure »

Autour des familles des joueurs, les croyants supporters du MHSC VB seront au rancard à Paris. Comme Guy Richard et ses amis ou surtout le chaque débutant empêché de supporters officialisé Magic Gate, multiplication cette durée par des étudiants.

Dès 14h, face à la Halle Carpentier, ils accueilleront les joueurs envers des fumigènes, des drapeaux et des chants à la apothéose de à eux gréé mignonne : « Le lendemain de la demi-finale, on a pris contact avec le club pour s’organiser, explique Baptiste, un de ses membres du groupe. On a décidé de monter à Paris de notre côté en car, 10h à l’aller et autant au retour. Nous arrivons dimanche matin à Paris, on repart à 22h. On est huit à faire le déplacement. Le club nous a offert les places. Une fois en tribunes, nous allons déployer une banderole longue de 15 mètres. Pour nous, c’est une belle aventure, le premier gros déplacement et en plus c’est une finale. »

Une dénouement que les joueurs dans à eux piliers espèrent acquérir quant à entreprendre de cette date, un période glorieux.

Comments are closed.