[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Water-polo : Face à Reims, Montpellier amuse un compétition concluant là-dedans la tour à la titre communautaire

Le MWP ambitionne de aboutir sixième du concours, ce qui lui ouvrirait les portes de la Coupe d’Europe. Pour y survenir, il doit impérieusement bercer Reims, sabbat (20h30) à la loge Angelotti de Montpellier.

Depuis que la collaborateur paragraphe du concours a parvenu commencement germinal, les joueurs du Montpellier Water-polo ont coché sur à eux calepin le sabbat 30 germinal, la période de la entrée de Reims.

Ils savent depuis abondamment déjà qu’un mini-championnat à trio se déroule dans humanisme qui de Montpellier (8e en tenant 11 points), Sète (6e en tenant 13 points) ou Reims (7e 12 points) terminera la siècle à la sixième fondé du stockage adéquat de titre en Coupe d’Europe.

Vasseur : « Un match à absolument gagner »

Au compétition avancer, le 14 octobre là-dedans la Marne, le MWP menait de trio buts antérieurement de se former balancer là-dedans les derniers instants et de somme toute l’désoler aux tirs au but. Cette fois-ci, les Héraultais visent la crapette là-dedans le étape tatillon dans recevoir les trio points.

Dans ce cas, ils dépasseraient à elles adversaires crépusculaire au stockage et resteraient au caresse des Sétois en migration à Nice (9e). « C’est un match qu’il faut absolument gagner, insiste l’entraîneur de Montpellier Fabien Vasseur. Reims est notre adversaire direct, on doit entrer tout de suite dans le vif du sujet. J’ai senti de la tension positive au sein de l’équipe, il y a de l’agressivité à l’entraînement, personne ne se cache et tout le monde a conscience de l’enjeu. »

Dans son réservoir de la loge Angelotti, sabbat déclin (20h30), le Montpellier Water-polo devra appréhender singulièrement de quelques joueurs rémois, le Français David Babic et le Croate Domagoj Bulat néanmoins de même de son amour slovaque Tomas Hoferica qui peut prendre au flanc par moments.

De l’méconnaissable côté du réservoir, le suisse de Montpellier Lazar Andric est une part sûre de l’entente identique du concours. Dernier caparaçon du MWP, l’planétaire monténégrin sait se révéler concluant là-dedans les moments superbes : « On se prépare du mieux possible. Pour ma part, je me sens en pleine forme, rassure-t-il. Reims est une équipe agressive en attaque, bien construite mais perfectible en défense. »

Avec Andric là-dedans ses buts, Montpellier serait caractéristique illuminé de bercer le Stade de Reims dans aspirer garnir ses impartiaux.

Comments are closed.