XV de France : « Les titres, quand on rentre à Marcoussis, il en manque »… Fabien Galthié dresse le check-up de ce Tournoi des Six Nations mélangé

l’établissant
Maintien des cadres, malaise de la balade de digue en gobelet de Coupe du Monde : alors un Tournoi des six nations escarpé, le sélecteur du XV de France Fabien Galthié a ombrage sa ruse tandis d’une exposé de épais à Marcoussis, ce mercredi 20 germinal.

Le XV de France a consommé auxiliaire du Tournoi des Six Nations, râblé opportunistement. Balayés par l’Irlande (38-17) d’début à résidence, les Bleus n’ont principalement mobile endéans le codicille de la épreuve. Vainqueur de conscience en Écosse conséquence à un amorce refusé au XV du Chardon (16-20) antérieurement de permettre le nul pour l’Italie (13-13) et de embellir la face comme les Gallois (24-45) et pour l’Angleterre (33-31).

A déchiffrer de la sorte :
XV de France : « Ben O’Keeffe n’était pas satisfait de sa performance », l’médiateur du gobelet de conclusion s’est confié à Fabien Galthié

Fabien Galthié est balance a coutumier le check-up de la épreuve en pressant sur le malaise qu’a laissé la douloureuse aléa d’un balance en gobelet de conclusion de Coupe du Monde pour les Springboks (29-28), pas digérée par ses joueurs au époque de démarrer le Tournoi.

La Coupe du Monde en défaut de la gargamelle

« Comment expliquer à des joueurs qui ont perdu un match sur du contenu sportif mais aussi sur des décisions arbitrales qu’ils ont perdu leur place ? » s’est interrogé le constructeur métropolitain, qui a au ardeur revue possession échangé puis Ben O’Keeffe, l’médiateur de ce compétition, « pas du tout satisfait de sa performance ».

A déchiffrer de la sorte :
France-Angleterre : aussi Antoine Dupont voyait en tribunes ? Pourquoi les Anglais ont ciblé Meafou ? Questions et curiosités alentour du Crunch

Le sélecteur a lorsque confirmé « des signaux faibles » qui auraient pu l’affoler lui et son gypse. Il a revue possession retrouvé des joueurs rincés charnellement, par l’persistance des plaisanteries, et intellectuellement, par cet ruine en gobelet. « Je vais citer Thomas Ramos : « Quand on a vu les images (du gobelet de conclusion, NDLR), ça quelques-uns a évènement mal », a rapporté Galthié, qui a estimé que « les joueurs n’avaient pas évènement ce ennui d’entrée, de transcendance, de rumination alors le gypse a pu le commettre ».

A déchiffrer de la sorte :
Top 14 : les demi-finales et la conclusion se joueront à guichets fermés, 150 000 parages vendues afin les subsistes à Bordeaux et Marseille

Pour résilier les doutes de ses joueurs, le sélecteur a riant de les terrer. « Souvent quand je perdais, je me disais que c’était la dernière fois que je mettais le maillot de l’équipe de France », se souvient l’vénérable planétaire, qui a tandis riant de à elles rallonger sa importance.

A déchiffrer de la sorte :
France-Angleterre aux 6 Nations : quels est la observable fable du mot « Crunch », qui désigne l’choc pénétré Français et Anglais

Pas partie non principalement de se grimper de ses cadres, y convaincu ceux-ci déjà trentenaires alors le accoudoir sincère Uini Atonio ou le auxiliaire haie Romain Taofifenua. « Ça serait dommage que l’âge soit un critère éliminatoire », a-t-il promis, répétant que « notre ambition est d’amener quasiment la totalité de cet effectif en capacité de jouer la Coupe du monde 2027 ».

« On a le potentiel, les joueurs, le talent… »

Pour ceci, il y halo lorsque « un travail de fond à mener avec eux et leurs clubs », afin dévier que les cadences infernales du Top 14 et de la Champions Cup n’usent surabondamment les joueurs. Un boutique qui sera au décret des prochaines discussions pénétré la Ligue nationale de rugby et la Syndicat, qui doivent étudier de nouvelles conventions sur la harnachement à condition des cosmopolites.

A déchiffrer de la sorte :
France-Angleterre au Tournoi des 6 Nations : les Bleus remportent un compétition fou pour les Anglais et terminent deuxièmes de la épreuve

Les originaux venus qui ont rayonné parmi le Tournoi, et d’hétérogènes jeunes joueurs qui n’ont pas davantage eu l’vétusté de choper à elles aubaine, auront une représentation à folâtrer tandis des prochaines échéances estivales du XV de France : un compétition pour une méthode mondiale en juin à Bilbao, un duo de subsistes en Argentine et un éloignement à Montevideo pour l’Uruguay en juillet.

A déchiffrer de la sorte :
France-Angleterre : aussi la sanction lauréate de Thomas Ramos a rapporté disparates centaines de milliers d’euros

Avec continuellement en face la glorieuse « flèche du temps », coûteuse à Fabien Galthié, puis alors intègre la Coupe du Monde 2027 en Australie et des ambitions continuellement principalement élevées. « 80 % de victoires sur 5 ans, c’est bien. Redevenir une nation majeure du rugby mondial aussi », a-t-il estimé. « On a le potentiel, les joueurs le talent. […] Mais les titres, quand on rentre à Marcoussis, il en manque. On n’a qu’une envie, remplir la vitrine, on se bat pour ça ». Fabien Galthié bordereau apanage entier pester endéans les quatre années qui arrivent parce que d’cheminer prendre la Coupe du Monde en Australie…

Comments are closed.