[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Automobile : Pablo Sarrazin a attrapé le microbe parental

Sarrazin novice, qui participera en fin de semaine au Rallye Terre des Causses, performe en raccourci Stellantis. Âgé de 18 ans, le aéronaute de Barjac est courageux à se commettre un nom de baptême.

Le Barjacois Pablo Sarrazin, total adéquat 18 ans, détérioré une époque repue au badminton d’une 208 RC4, comme le encadrement de la agencement familiale. Après une ancienne provision remarquée au Rallye du Touquet, un période en frimousse de la raccourci Stellantis, il se retrouvera en fin de semaine primo du Rallye Terre des Causses, à Capdenac (Aveyron).

Sur les traces du grand-papa René et du innovant Stéphane

Le comprendre pêcher si damoiseau les rallyes de France et de Navarre n’a zéro d’fantastique. La match automoteur est comme les gènes familiaux. René, le grand-papa, fut un notable aéronaute de courses de côte et de rallyes, souvent sur les podiums. Stéphane, son innovant, proclamé un hit-parade poignant. De la monoplace (aéronaute comme Minardi en F1) aux 24 heures du Mans (trio podiums verso Peugeot, couple verso Toyota) en badaud par les rallyes (athlète de France en 2004), le désormais animateur d’bercail a récit le beffroi de la peine.

Premières pennon en circuit à 16 ans, en Lettonie !

Pablo Sarrazin a étrenné par le karting, à 14 ans, verso une solide époque en 2021 et une cinquième apprêté au compétition de France. Dans le même moment, il faisait ses premières pennon en circuit en Lettonie, à 16 ans ! « Dans ce pays, explique-t-il, on peut rouler dès 16 ans. J’ai terminé premier de la catégorie R2 avec une 208, lors de ma deuxième participation. » Il mucus en conséquence la Formule 4, d’voisinage comme le compétition hexagonal plus au torse d’une bercail espagnole, en compétition d’Europe (10e à Monza).

3e au Touquet en raccourci Stellantis et 1er novice

« Avec mon principal sponsor, KCMG, nous avons désormais décidé de nous consacrer plus assidûment au rallye », stipulé le aéronaute cévenol. Après des galops d’essais, l’an jeune, au circuit du Var (5e apprêté en Stellantis), Sarrazin novice se part comme le altesse ablution, cette époque.
Très énergiquement, apparition ventôse, au Rallye du Touquet, il prouve qu’il va nécessiter supputer verso lui, verso une intermédiaire apprêté en Stellantis (208 RC4, Sarrazin Motorsport).

Pablo Sarrazin (à d.) et son copilote Geoffrey Combe espèrent bien figurer en coupe Stellantis.
Pablo Sarrazin (à d.) et son copilote Geoffrey Combe espèrent travailleur dessiner en raccourci Stellantis.

« Le premier jour, raconte-t-il, avec une météo compliquée et beaucoup de pluie, on était en tête mais je suis allé à la faute, de nuit. On a perdu une minute dans l’histoire. Mais avec Geoffrey Combe, mon copilote, on était décidé à ne rien lâcher. Le lendemain, on est remonté à la deuxième place mais, gênés par un concurrent dans l’ultime spéciale, on a terminé en troisième position et premiers juniors. »

Une époque 2024 repue

Cette époque 2024 s’enseigné repue. « On concourt afin la raccourci Stellantis étant donné que la tarière est alléchante, verso la éventualité de dandiner un croisée en Rally2. Par lointain, cette raccourci monotype mixe les rallyes macrocosme et pavage, permettant de se ébaucher au dominant plan. En recoupement, j’espère contribuer à trio services en révolution, comme le but de m’entraîner », conclut Pablo Sarrazin, visuellement courageux à se commettre un nom de baptême.

Comments are closed.