[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Basket-ball – Nationale 3 : le BCLA décroche son aspect au section des prolongations

l’construisant
Layrac-Astaffort avait disette d’une capture pour Malaussanne chahut brune comme se immobiliser à l’division territorial.

Ce chahut brune, c’subsistait la commémoration dévers Layrac en tenant la éternelle sauterie des partenaires qui réalisaient conviés à ce amusement formidablement notable comme le BCLA. La chambre subsistait mieux une coup achevée à grincer. Et sur le proposition percepteur, il ne manquait qu’une capture comme répéter à 100 % le aspect du canne comme une inconnu hors de saison en Nationale 3.

Ce sont mais des Layracais un peu fébriles qui ont subi le trot et l’bellicisme des Landais, riche actif eu du mal à rengainer pour la affaire. Sous heurt de Coulibaly et Bouchet, Malaussanne est formidablement opérant au shoot et sa promptitude de jeu récit mal aux Lot-et-Garonnais (15-18, 10e). Au attire du collaborateur reçu, Jo Marlas et Lamine Thiam sonnent la scissionnaire en tenant une justification avec menaçante, un jeu avec liquide et principalement mis en affermi. Le adolescent Victor Tastet se distingue pareillement et l’fortifié layracaise finira par rengager l’fortune au inscription d’visualisation comme rengainer aux vestiaires à la apaisement en tenant un fortune de huit points.

Le entorse de bouche d’Albisua

Mais au recrudescence des vestiaires, les locaux retombent, t pour à elles flanc et se font ramollir par le jeu landais. 10-0 profond en trio minutes. C’est le particularité comme Fred Albisua de assimiler un temps-mort et de acculer une hurlements comme invoquer ces joueurs. Car les visiteurs sont revenus en tenant de meilleures intentions et Daudignon trouve la neutre de autre part une paire de coup de effet. Les joueurs du BCLA finissent par buter l’épanchement et reprennent le amusement en pogne, installant une justification formidablement compacte et de belles pièges. Les « Afrique et basané » comptent un aucunement d’pourri.

C’est le particularité comme le éprouvé de se invoquer en tenant accentuation vers de acculer son fortifié, pour celui-là quart-temps, pied la capture. Les une paire de équipes se rendent aucunement par aucunement et le classement débris généralement donc serré. Ce sont même les joueurs de Malaussanne qui, à nombreux secondes de la fin, mènent. Et c’est Lamine Thiam qui finira par polir pour le money-time, offrant la moratoire aux une paire de équipes (77-77).

Là, Melvyn Tascon par une paire de tirs primés montrera la intercession comme assimiler les devants et cacher les Landais. Le entraîneur Fred Albisua est formidablement vaniteux que le aspect ou bien finalement validé et vaniteux d’idée le écarté canne à rappeler les gonfanon du auge Agenais en Nationale 3 la hors de saison prochaine, Colayrac incarnant presque promis. Maintenant, lui et ses joueurs veulent actif fixer la hors de saison en tenant, aussi pas, l’visée de fixer pour le top 5. Une affermi qui serait actif méritée comme cette adolescent fortifié.

Layrac-Astaffort 90 (AP) – Malaussanne 81

Arbitres : MM. Legay et Gelard
Q-T : 15-18 ; 43-35 ; 60-59 ; 77-77.
Pour le BC Layrac Astaffort : 36 tirs réussis lesquels 6 à 3pts ; 12 lancers francs.
L’fortifié : Faget (5), Fabo (10), Fadli (7), Tastet (4), Boue (4), Niang (10), Tascon (8), Thiam (25), Lavaure (5), Marlas (12).
24 errata d’fortifié.
Pour Malaussanne : 29 tirs réussis lesquels 8 à 3pts ; 15 lancers francs.
L’fortifié : Diaz (3), Dubourdieu (5), Grosperrin (2), Daudignon (16) Bouley (9), Bouchet (18), Lalaude (8), Coulibaly (14), Batt (4), Dane (2).
22 errata d’fortifié.

Comments are closed.