Commission d’examen sur la TNT : le délégué Quentin Bataillon assume sa accession pendant lequel TPMP dans Cyril Hanouna

l’créant
Cible de vives décisifs depuis sa accession pendant lequel « Touche pas à mon poste », le responsable de la garantie d’examen sur les fréquences TNT, le délégué Quentin Bataillon, « assume » sa accession pendant lequel l’décret purement regrette ses discours sur Yann Barthès.

Aller pendant lequel TPMP subsistait une généreuse abrégé : Quentin Bataillon persiste et astrologue. Le délégué de la Loire, qui réglé la garantie d’examen de l’Assemblée nationale sur les fréquences TNT, assume sa régularité pendant lequel « Touche pas à mon poste », l’décret de Cyril Hanouna. « Ma présence sur le plateau, je l’assume ». Il s’subsistait vu livrer un t-shirt par l’factieux.

La garantie d’examen que réglé Quentin Bataillon a déjà interrogé Cyril Hanouna le responsable de « Touche pas à mon poste », Yann Barthès le responsable de « Quotidien », Vincent Bolloré, les journalistes de CNews Pascal Praud, Laurence Ferrari et Sonia Mabrouk ou surtout la consul de la Culture Rachida Dati.

A ravager autant :
TPMP : « Pitoyable »… par conséquent le délégué Quentin Bataillon, postérieurement son excitation dans Hanouna, est-il dessous le feu des décisifs ?

Des balises à la abdication

Dans ce container, la régularité de Quentin Bataillon sur le socle de TPMP mardi brunante avait interdit et déconcerté, suscitant de vives décisifs à balourd en extraordinaire et des balises à se démettre. Le coordonnateur de LFI Manuel Bompart et le élémentaire journaliste du PS Olivier Faure estiment qu’il ne peut davantage gérer la garantie d’examen. De son côté, la présidente de l’Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet a requis le délégué Quentin Bataillon à « faire preuve de réserve et de discernement dans leurs prises de position et leurs expressions publiques ».

Les discours du délégué avaient autant suscité à foison de documents. Sur le socle de Cyril Hanouna, Quentin Bataillon n’avait pas hésité à attaquer Yann Barthès, l’factieux de l’décret compétitrice « Quotidien », en dénonçant son « attitude assez arrogante ». Ces propos-là, le délégué les regrette. « On voit bien qu’il y a un conflit très fort entre les deux émissions. Ce n’était pas mon rôle de le faire là-bas, c’était une maladresse et je le regrette », indique le délégué Renaissance de la Loire. 

« Il a alimenté la machine à haine »

Mais pas chapitre de se démettre. « Mon travail, je l’ai fait correctement », notoriété Quentin Bataillon front aux accusations de folie qui le visent. Visé, Yann Barthès a répondu au délégué mercredi brunante pendant lequel « Quotidien ». Il a spontané que Quentin Bataillon « a foutu en l’air une commission qui aurait pu apporter quelque chose au débat démocratique », « a alimenté la machine à haine et, pour un élu de la nation, c’est très grave ».

« C’est la première fois que je me suis énervé (…) Il a eu une attitude assez arrogante dès le début ! »@qbataillon, le Président de la Commission d’Enquête TNT de l’Assemblée Nationale, réagit à l’physionomie de Yann Barthès ! #TPMP pic.twitter.com/ey2W7ygt2c

— TPMP (@TPMP) April 2, 2024

26 chaînes de poste sont accessibles gracieusement sur la Poste ordinal tellurique. Près de 20 ans postérieurement le largage de la TNT, les autorisations de 15 chaînes arrivent à terme en 2025. La garantie d’examen devra rétrocéder ses conclusions le 7 mai 2024.

Comments are closed.