[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Douze communes de Seine-Saint-Denis attaquent l’Etat revers libérer le avorté d’enseignants à cause le canton

Lors d’une manifestation de la place de la Sorbonne au ministère de l’éducation nationale, menée par l’intersyndicale départementale de Seine-Saint-Denis FSU-CGT-SUD-CNT-FO, pour dénoncer la politique éducative actuelle du gouvernement et exiger des moyens supplémentaires pour les établissements publics, à Paris, le 7 mars 2024.

Douze villes de Seine-Saint-Denis ont mis, mardi 2 avril, l’Etat en habitation d’administrer le « devis d’obligation » revers l’initiation à cause le canton, sur croupe de signal d’enseignants et de parents d’élèves depuis davantage d’un mensualité.

Dans ce concordance, « divergentes maires de Seine-Saint-Denis ont mis en habitation l’Etat gaulois de couvrir à cause les davantage brefs délais l’équation front le obole découvert d’initiation », ont juré à cause un bordereau les édiles de douze municipalités de fruste (Romainville, Montreuil, La Courneuve, Bobigny, Bagnolet, Pantin…).

S’désagréable sur un halte du Conseil d’Etat de 1985 touchant le « amour de la ambition de la humanité généreuse », les villes ont chaque personne approprié un arrêté qui ordonne à l’Etat de lui négocier 500 euros par ajour jusqu’à ce qu’il mette « des budget à la mesure des besoins éducatifs ».

358 millions d’euros

Chacun des arrêtés détaille revers la grossière concernée le multitude de postes supplémentaires d’enseignants ou d’accompagnants d’élèves en modalités de malformation (AESH) demandés à l’Etat, en se confiserie sur les chiffres de l’intersyndicale FSU-CGT-SUD-CNT.

« La ambition de la humanité généreuse n’est pas respectée (…) alors quelques contraventions parlementaires, à un duo de années d’distance, font compte de la xénophobie territoriale que imprévu la Seine-Saint-Denis en règle de dotations générales et de budget alloués à l’initiation », estiment les maires.

Les manifestations, grèves ou actions « académie déserte » se multiplient depuis un mensualité. Le mot d’récépissé est douteux : l’cessation de la habileté du « clash des savoirs » et l’bénéfice d’un « devis d’obligation » de 358 millions d’euros revers le canton. Les syndicats réclament la filiation de 5 000 postes d’enseignants et un peu davantage de 3 000 emplois de vie culturel. Ils dénoncent impartialement la vétusté de plusieurs bâtis.

La commune a le dilemme convaincu négocier l’réforme de 500 euros par ajour à chaque personne des douze villes et perturber les arrêtés front le château officiel. Contactée par l’Agence France-Presse, celle a juré qu’sézigue étudiait sa bulle.

Le Monde en tenant AFP

Réemployer ce appartement

Comments are closed.