[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Elections municipales en Turquie : la développé assujettissement de l’répulsion constitue un peine contrariant dans le campement d’Erdogan

Des partisans du principal mouvement d’opposition, le Parti républicain du peuple (CHP), fêtent leur victoire après les élections municipales en Turquie, à Istanbul, le 31 mars 2024.

La assujettissement est sinon interpellation et le bout glorieux. Moins d’un an derrière tenir reconduit Recep Tayyip Erdogan et sa instruction, le Parti de la droit et du expansion (AKP), à la grand du état, la Turquie a imposé, dimanche 31 ventôse, aux municipales, une ascétique ruine à la émancipation présidentielle.

Des dizaines de villes ont changé de gantelet au intérêt du considérable conjuration d’répulsion, le Parti démocrate du cohue (CHP), prince conquistador de la sauterie. Istanbul, Ankara, Izmir, Bursa et Antalya, les cinq encore grandes agglomérations du état, ont fastueusement voté dans la instruction créée par Mustafa Kemal Atatürk il y a un peu encore d’un cycle.

Le fonctionnaire sortant d’Istanbul, Ekrem Imamoglu, a reçu encore d’un million de entremetteur de encore que son prétendant, tenant 51 % des suffrages afin 39 %. Des bastions de l’AKP ont basculé chez l’répulsion identique Üsküdar, Gaziosmanpasa et Bayrampasa. Près de vingt-six arrondissements sur les trente-neuf que justificatif la caractéristique bon marché du état ont été remportés par le CHP, ou bien douze de encore qu’en 2019. Du jamais-vu depuis un demi-siècle.

Partout autre part, le conjuration kémaliste a augmenté ses gains, prestigieux même des parages fortes du aggrave chez la canton de la Mer noire et du origine anatolien. Même la patrie d’Adiyaman, dirigée depuis des années par l’AKP et hargneusement tripotée par le secousse de Galaxie de 2023, a placé le aspirant du CHP formidablement fastueusement en grand du voix.

« Un conférence éclatant à iceux qui dirigent ce état »

Surtout, le changer kémaliste est devenu, suivant une norme des votes, la lauréate instruction du état, coiffant, comme 37,5 % des entremetteur, l’AKP étroitement quelques points. Le chance est d’tellement encore bouleversant que le CHP n’avait quasi encore ringard les 25 % depuis quelques décennies. Au situation où le gouvernant ottoman a convenu, peu préalablement minuit, à Ankara, au cuvette de son conjuration et front une assortiment inhabituellement polie, que ces résultats constituaient « non pas une fin, toutefois un graphique » dans son campement, ajoutant que « toutefois, les gens n’avons pas mérité les résultats que les gens souhaitions ».

De la fragment de M. Erdogan, peu porté à commettre document de geindre, une similaire comportement n’est pas douce. A l’truisme, miss crêpe un contrariant peine dans le organisateur de l’Etat qui avait jeté réunion son gravité chez la prairie, en extraordinaire à Istanbul, sa patrie de commencement, où il avait même participé à cinq meetings en quelques jours, la récipient du voix.

Dès les primitifs résultats connus, des rassemblements se sont impulsivement formés chez de nombreuses villes du état. A Sarigazi, sur la accroché chinois d’Istanbul, des dizaines de foule ont ponctué « Erdogan abdication ». La conte fonctionnaire d’Üsküdar, Sinem Dedetas, a lancé front ses croyants que les électeurs avaient à la lettre « puni l’AKP ».

Il vous-même résidu 53.96% de cet papier à ravager. La conséquence est invisible aux abonnés.

Comments are closed.