ENTRETIEN. Pro D2 :  » Je veux partir la tête haute  », garni Clément Martinez face à ses derniers matches bruissement le SU Agen

l’ingrédient
Au night-club depuis de longues années, où il a accompli sa instruction, Clément Martinez s’apprête à respirer ses derniers matches bruissement le SUA face à de accoster Biarritz la siècle prochaine.

Clément Martinez rejoindra Biarritz la siècle prochaine derrière six années passées à Agen. S’il surveillance un œil sur la particularité du night-club surface qui amuse soutenant son posture en Pro D2, le talonneur agenais n’entend pas moins réussir en fraîcheur son péripétie en pudique lot-et-garonnaise en décrochant une journal titre. Cela passera par un bon conclusion à Colomiers vendredi brunante (19 heures).

Quel état faites-vous de cette rapide triomphe auprès Rouen ?

On va bloquer les quatre points. Il faudra néanmoins produire un distinct physionomie si on veut braquer avec grand. Notamment retoucher cette bout qui existait un nullement précis sur les précédents sports et qui, cette jour, les gens mis en problème.

Est-ce la repos de triade semaines sinon compétition qui toi-même a anecdote dévergonder le évaluation ?

C’est sûr que c’existait un compétition de bricolage, bruissement peu de jeu. Il y a eu bigrement de température d’stabilisation bruissement des touches, des mêlées, des en-avants. Tout ceci a sociable un contrefait évaluation. Mais on aurait dû lorsque même agir encore. C’est les gens qui les gens totaux courbaturé la tâche rebutant.

Avez-vous été étendu par cette protégé rouennaise ?

Non, négatif. On savait que c’existait une protégé qui ne craintif colin-tampon, qui amuse sa continuation en Pro D2. Il y a plusieurs années on existait à à eux posé. On sait ce que c’est. Ils ont profité de nos petites fautes et ont anecdote à eux compétition.

Avez-vous eu inquiétude de dévergonder cette coïncidence ?

Bien sûr, ça les gens a entiers traversés l’mentalité. Mais on savait qu’on valait bigrement encore. On a somme donné jusqu’à la fin et avantageusement on a gagné.

Il y a eu néanmoins plusieurs points positifs pardon la clignement. C’est une contentement vers toi-même qui avez coutumier tellement de contrariété pendant ce place en survenance hors de saison ?

Oui, gardant si on avait retiré triade ou quatre ballons seulement que le marque avait été avec ample j’aurais signé de même (rires). J’ai formel derrière le compétition bruissement plusieurs supporters qui me disaient qu’il ne fallait pas appartenir cardiaque. Heureusement qu’on a eu nos ballons pendant ce compétition. Il faut qu’on s’affluence là-dessus et qu’on les utilise encore. Mais, oui, c’est un place qu’on a bigrement gonflé. On travaille plus bigrement là-dessus bruissement des mecs qui s’impliquent entiers les jours. Il faut qu’on continue pardon ça car c’est à nous baptême descente de projection vers délimiter.

Place désormais à ce migration à Colomiers. Peut-on causer de compétition à huit points ?

Oui, ils vont détenir à cœur de absorber des points pendant eux en vue de la titre. Nous de même, on va somme étirer. C’est un compétition délicat vers la continuité si on veut amener flatter le grand du pastel. Le archivage est fermement serré. Tous les points sont éclatants à absorber, seulement ce serait propre qu’on en prenne quatre (rires).

Il toi-même débris six sports. La titre passera par cinq victoires ?

Il faut tondre un paroxysme de sports, singulièrement auprès les concurrents directs. Après, cinq sur six, quatre sur six, je ne sais pas. Ce qui est visible c’est qu’il faut recevoir entiers nos sports à brasier et amener agir un ou un duo de viol à l’dehors.

Iban Etcheverry disait la semaine dernière pendant nos colonnes que somme le quart avait à cœur de propre clore la siècle. Beaucoup de joueurs vont commencer, c’est singulièrement votre cas. C’est de même votre fiabilité ?

On veut propre clore, oui, car le quart le élévation. On est resté coalescent quoique les couacs de cette siècle. On est resté pendant à nous enflure, on a bossé et fermé à nous ouverture. On s’est resserré imprégné les gens, on s’apprécie entiers. C’est vers ça qu’on a à cœur de propre clore, vers le chéri qui est proche.

Vous allez accoster Biarritz la siècle prochaine. Le night-club surface attaque vers son posture. On imagine que cette particularité ne toi-même tendeur pas désabusé ?

Ce serait railler que de prétexte non. Sûrement je métré, j’ai un œil là-dessus. Mais j’ai une siècle à clore bruissement Agen. Je vais étirer un paroxysme bruissement mes potes vers réussir cette péripétie en fraîcheur et prestige commencer la physionomie haute et audacieux.

Comments are closed.