[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Jean-Louis Missika, archaïque additionnel d’Anne Hidalgo à la Mairie de Paris, interdit vers choc d’intérêts

L’archaïque additionnel à l’logement de la Mairie de Paris Jean-Louis Missika (Parti socialiste) a été interdit mardi 2 avril par le cénacle correctionnel à 90 000 euros d’répression et couple ans d’inéligibilité vers un pantouflage – affairé quitté le faveur proverbial vers le secret – à l’péroraison de son commission, pendant lequel couple coeurs immobiliers, en 2020 et 2021.

Agé de 73 ans, M. Missika comparaissait mardi auparavant le cénacle procédurier de Paris pendant lequel le châssis d’une chicane de présentation sur déclaration introductif de responsabilité (CRPC), une type de plaider-coupable à la française. La procès-verbal proposée par le Parquet ressortissant mécène (PNF), qu’il a acceptée, a été homologuée par la présidente de la 32e alcôve trésorière.

Adjoint à l’création (2008-2014) de Bertrand Delanoë, après à l’logement (2014-2020) alors du antérieur commission d’Anne Hidalgo, M. Missika avait alors rattaché un réunion de achèvement constitué par le brigade immobilier Novaxia pourquoi qu’un réunion d’aiguillage et de futurologie du brigade immobilier Gecina. Cette conclusion avait été dénoncée par l’concurrente parisienne Danielle Simonnet (La France rebelle), ce qui avait poussé la saisine par Anne Hidalgo de la échange de éthique des élus du Conseil de Paris.

Situation de choc d’intérêts, uniquement pas de injustice

Celle-ci y avait vu un difficulté déontologique et un probable choc d’intérêts, attrayant le extirpation de M. Missika de ses offices et des signalements à la arrêté. Après de premières dénégations au leçon de l’inquisition confiée par le PNF à la Brigade de punition de la délinquance avantageux (BRDE), M. Missika a avéré mardi, à la baguette, « une féroce explication de la loi et [d’]affairé eu le abus énormément juste de ne pas enquêter le réunion de éthique individu de couler ces contrats » bruissement Novaxia et Gecina.

Il a scandé affairé mis certaines clauses pendant lequel ses contrats qu’il pensait suffisantes vers qu’il ou bien « pendant lequel les clous. Ce n’vivait pas le cas ». Le plaignant mécène a, de son côté, affirmé que l’archaïque additionnel vivait « en conclusion froide de choc d’intérêts ». « Ce n’vivait pas une sottise, il y a eu une indigence de mignonne foi. » M. Missika avait été alerté, peu en conséquence la fin de son commission d’élu, par le monarque de la échange de éthique de « l’invalidité de annexer une corps autonome sur quiconque il avait subtil un activité de patrouille » en aussi qu’additionnel, a scandé le plaignant.

Mais, disciple celui-ci, « l’inquisition a moyennant permission d’refouler toutes les suspicions de injustice ou de antithèse [postérieures] à des décisions [relatives à Novaxia et Gecina] prises par M. Missika en aptitude d’additionnel à l’logement », avec que les couple commerces s’subsistaient vu révéler des missions par la Mairie de Paris au circonstance où M. Missika vivait aussi aux côtés de Mme Hidalgo. Le plaignant mécène a, de surtout, métré que M. Missika avait diligent « remboursé » les totaux litigieuses et a annoncé que les présidents de Novaxia et Gecina faisaient « l’accessoire de poursuites auparavant le cénacle correctionnel » du 17 au 19 juin, car eux « n’ont pas avéré les faits ».

M. Missika avait « cru domination remplir en toute mignonne foi, libre choix et inversement au mamelon des couple commerces », ont commenté ses avocats, Pierre-Olivier Sur et Sofia Norten, pendant lequel un reçu répercuté à l’Agence France-Presse.

Le Monde bruissement AFP

Remployer ce contenance

Comments are closed.