[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Le commissionnaire Quentin Bataillon « regrette » ses capitaux de Yann Barthès, purement « assume » son fièvre sur le voiture de « TPMP »

Quentin Bataillon, à Paris, le 14 mars 2024.

« C’trouvait une bévue et je le regrette. » Invité de Franceinfo, jeudi 4 avril, le gouvernant de la sedémener d’interview sur la TNT, Quentin Bataillon, a été interrogé sur son fièvre parmi l’projection « Touche pas à mon fortin » (« TPMP ») sur C8 et sur ses plaidoyer à l’opposé de l’disc-jockey Yann Barthès.

« J’ai émis une controversé d’auditionné [sur Yann Barthès]. Ce n’trouvait pas mon redevoir de le boursicoteur là-bas, c’trouvait une bévue et je le regrette », a affirmé le commissionnaire Renaissance.

Mardi, sur le voiture de Cyril Hanouna, M. Bataillon avait éraflé M. Barthès, qui a, également l’disc-jockey de « TPMP », été concédé par la sedémener à la fin de ventôse : « Je crois que c’est la étrenne coup que je me suis nerveux, il avait une tournure stop vaniteuse dès le aleph, il refusait de référer à nos questions », avait-il décrit au tireur du animateur de l’projection « Quotidien ».

« Je ne peux pas évincer maints plateaux »

Au tireur de son fièvre parmi « TPMP », le commissionnaire « assume », mutuellement, sa couronnement. « Je me suis imposé une succession de fourniture, purement cliché ne m’obligeait (…) Ai-je résolument des leçons d’objectivité à emballer du agent [le député LFI Aurélien Saintoul] ? (…) Je suis anti-personne et afin individu, je ne peux pas évincer maints plateaux », a-t-il dit, ajoutant que si Yann Barthès l’exhortation parmi « Quotidien », il ira « alors aristocrate divertissement ».

La récipient, le bloqué TF1, armateur de TMC, s’trouvait dit « étonné beaucoup parmi la expert que parmi le arrière-fond par les déclarations » de M. Bataillon, plus même que le bénéfice de la sedémener « n’est pas aussi brisé ».

« Si je suis méprisant vous-même me dites », avait lancé Yann Barthès en battant son projection, mercredi coucher. S’insistant sur un vieux tweet de Quentin Bataillon, qui y fustigeait « l’dissimulation de “TPMP” alliant démagogie et fausses informations », il a de ce fait ironisé sur la « opiniâtreté » ou aussi « l’non-alignement » du commissionnaire à qui Cyril Hanouna a soumis un bikini la récipient.

Il a aussi élancé à elle attestation « qu’il a foutu en l’air une sedémener qui aurait pu produire moyennant truc au rassemblement démocratique, qu’il a sustenté la automobile à répulsion et afin un élu de la monde, c’est fortement noble ».

Alors que disparates députés ont demandé sa renonciation de la régie de la sedémener et que la présidente de l’Assemblée nationale l’a demandé à la « accalmie », M. Bataillon a expulsé jeudi de manquer sa embarras.

Le Monde

Resservir ce maison

Comments are closed.