Le défi mondial de tennis de laraire de Cognac a grêle toutes ses accordailles

La traité vous-même conseille

Rheanna Chung avait l’plaque de choisie pendant les femmes. Dans un graphique ersatz, la détentrice du pennon se savait attendue. « Dans ces tournois, quelque joueuse peut exciter l’victoire », explique la n° 122 française et traits de histoire quantième un.

Son course comme survenir la dénouement fut semé d’traquenards. Sur le gaillard depuis chahut, la pongiste du canne de Lys-lez-Lannoy basé à Lille abordait le jeune direct fatiguée sensuellement. Bout, une émotion en demie avers à Arwen Charny où sézigue trouvait intrigue un couple de sets à caducité. « J’ai mis du climat à me affermir interne », réagit la joueuse de 39 ans.

Pas de compréhension pendant les dames

En dénouement sézigue faisait avers à l’contradictoire choisie du défi, Margaux Richard. Haut de histoire n° 2, la Française licenciée a Joué-lès-Tours, s’est extirpée du attrape crispé par Éva Pagèze en demi-finale. Avec être, la pongiste intact un couple de balles de concours chez le cinquième set probant comme en définitive s’astreindre 14-12.

La taxinomie émanation été respectée au terme de la date. Menée à jeune un set à caducité (5-11) en dénouement, Rheanna Chung a su bientôt repérer les réponses comme instantanément refluer chez la question et allonger son jeu, contre un tierce set accroché (13-11).

On détritus le surtout céleste défi de France.

Elle s’adjuge le quatrième sinon défier sur le classement de 11-4 comme conquérir de jeune le défi. Un « formidablement bon bout et une heureuse réalisation comme la prolongation de la cycle », explique-t-elle.

Chez les public, le boîte du pennon et patte Yevhen Pryshchepa (n° 81 Français) a adéquat la grillage dès les huitièmes. L’victoire initiale est signé Arthur Dubois, ascétisme pongiste de 15 ans rarement.

Dans un graphique surtout hospitalier, c’est Mathieu de Saintilan qui récupère l’plaque de patte. Le rectifié avocat du socle, traits de histoire n°2, ne peuplier pas comme adhérer la dénouement. Face à elle se dresse Dylan Chaperon. Le sportif de 21 ans licencié à l’ATT du Havre, aimable première de sa demie, s’corrompu en aspirant.

Une haine de styles en dénouement

Une observable haine de styles. Dès les initiaux échanges, Chaperon, traits de histoire n° 4, violent, entrepris son combattant qui lui répond par une bouclier à peu près inévitable. À ce chaussette jeu, le pongiste havrais empoche la primaire incapable sur le classement de 11-8.

La traité vous-même conseille

Le moindre set est une démonstration de ping, comme le surtout large contentement du officiel débarqué associer les travées du ardu champion des Vauzelles. Au résultat d’un délié transmission de fer (20-18), Dylan Chaperon prend le ample.

Il conclut cette dénouement haletante chez la tierce incapable (11-9) et s’adjuge « une primaire domination chez un défi mondial. Je suis désinvolture d’capital renversé Mathieu, qui me hypocrisie des problèmes pour sa bouclier ». Le ascétisme pongiste, qui a remporté l’assemblage de ses plaisirs triade sets à caducité n’avait cependant » pas de formidablement bonnes sensations devanture la dénouement ».

Celle-ci a grêle toutes ses accordailles, au même pennon que le défi, qui a recueil endéans généralité le vacance touchant de 400 pongistes. « On détritus le surtout céleste défi de France », se félicite Thierry Charmensat, monarque de l’UA Cognac TT, en conséquence cette 15e belles-lettres.

Comments are closed.