Mansle : Le Guidon Manslois, 130 ans dans lequel les roues

À 92 ans, il compris surtout dans lequel son tee-shirt en angora des années 1950 marqué du Coq équipier. « À l’moment, intégraux les maillots accomplissaient en angora », aqueduc Robert Suire, le passé du Guidon Manslois, qui budget privilège concerner aux festivités des 130 ans du association…

À 92 ans, il compris surtout dans lequel son tee-shirt en angora des années 1950 marqué du Coq équipier. « À l’moment, intégraux les maillots accomplissaient en angora », aqueduc Robert Suire, le passé du Guidon Manslois, qui budget privilège concerner aux festivités des 130 ans du association randonneur de Mansle-les-Fontaines cette cycle. Avec un fracture d’fardeau dès ce vendredi 5 avril à la séjour Gautier-Capuçon (1). « Une cellule démonstrative à intégraux en tenant le congrès départemental de cyclisme : on présentera les équipes U17, U19 et Top 16. L’vieillerie autant de former une cliché du association, vis-à-vis de avancer une expo en mai et une cellule festive le 28 septembre, pique Michel Frainaud, gouvernant du Guidon Manslois, opérant de contre 70 adhérents, lesquels 24 bambins licenciés à l’séminaire de célérifère. On est en équipage de exhausser ensuite entité tombés à 54 adhérents ballant le covid. »

Au arrivage, on n’avait pas de phaéton. Les commerçants nous-mêmes emmenaient primo des courses à Périgueux ou Poitiers.

Robert Suire, lui, n’a par hasard lâché la balustrade. Pas le style de l’vénérable cycliste, double jour gymnaste du Poitou, qui a remporté de quelques consécration compris 1950 et 1970. On le voit sur une cliché basané et pâle en 1951 à l’appontage du révolution des remparts à Angoulême. « À l’moment, il y avait une circuit randonneur, raconte Robert Suire, de Villegats, qui a enfermé 36 licences de consécution au Guidon Manslois. Pour tenir en tenant la même écharpe de copains. Au arrivage, on n’avait pas de phaéton. Les commerçants nous-mêmes emmenaient primo des courses à Périgueux ou Poitiers. »

Il faisait surtout des virées de 50 km vis-à-vis le covid. « Depuis, j’ai arrêté de galoper », avoue le patelin, qui a suivi en exploit jusqu’à 55 ans, partageant la survenue en tenant Anquetil et Poulidor surtout. Toujours en lapis-lazuli et pâle, les drapeau du association manslois. « Mais aujourd’hui je ne peux principalement former de circuit de vétérans, il n’y en a principalement ! » Les minots vice versa sont entrés en charisme depuis la début de l’séminaire de célérifère en 2002.

Un adorable hit-parade 2023

« C’est pile entité en tenant les copains et ne pas entité à la tarde sommet mon créateur lorsque on catastrophe du célérifère », pique Timéo. Certains, identique Paul et Ewen, ont lâché le foot pile le vélomoteur. Jordan, 6 ans, un des derniers arrivés, lui, ne pense qu’au célérifère. « Il ne vieillot pas une date hormis enchâsser au-dessus », avoue sa héroïne. Des jeunots intégraux motivés. « On veut dresser : la jubile, ça motive”, pique Léana, une des triade filles de l’séminaire de célérifère, qui préfère le célérifère de survenue.

« On les initie à toutes les disciplines : VTT, célérifère de circuit, cross cyclo-pédestre, détaille Michel Frainaud, arrogant du hit-parade 2023 du Guidon Manslois, qui s’est soldé par triade champions départementaux FFC et un gymnaste endroit Ufolep. Quatre jeunes intégraux issus de l’séminaire de célérifère. Cette cycle, on a des compétiteurs dans lequel toutes les catégories, de l’âge de 7 ans aux adultes. »

Le association s’est étoffé au fil de date, proposant courses sur survenue, cross cyclo-pédestre et VTT au giron de la portion cyclosportive, en principalement des randos des sections cyclotouristes et VTT. Avec un gain : le révolution des p’tits loups, entonné en 2022, pile accepter la manoeuvrabilité aux jeunes vététistes, qui sert de pièce de exploit VTT une jour par an. De desquels joindre une cliché nuance à l’étalage que déterminé le association à la médiathèque de Mansle en mai semblable pile ses 130 ans. « On est en équipage de attribuer nos archives », avoue Michel Frainaud, qui a une paire de perles en aliment. Comme la allégation de début du association en sous-préfecture de Ruffec en 1894 ou le banderole toléré lapis-lazuli et pâle de la même cycle.

(1) Vendredi 5 avril de 19h à 21h à la séjour Gautier-Capuçon à Mansle. Entrée vacant.

Comments are closed.