[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Pourquoi beaucoup de jeunes joueurs de XIII sont présents pendant lequel les rues de la abri ?

l’ingrédient
Depuis 54 ans, un troc existe imprégné le rugby à XIII du Lot-et-Garonne et le canne Anglais de Dewsbury pendant lequel le Yorkshire. Cette cycle, ce sont les joueurs britanniques qui ont fable le limogeage à Villeneuve.

Depuis principalement de 50 ans, des échanges imprégné jeunes treizistes du préfecture et à eux homologues britanniques existent. À l’entrée de cet troc, Alain Dauriac et Jacky Fort. « Nous avions créé, à l’époque l’association Jayet » se rappelle Alain Dauriac. « C’était une époque où les clubs de XIII étaient nombreux dans le département, sous l’égide du comité de XIII agenais. En fait, Jayet est l’acronyme pour Jumelage, Agenais, Yorkshire, Équipes Treizistes. Tous les 2 ans, une sélection de 2 équipes de jeunes joueurs du département et une sélection similaire du Yorkshire se rencontrent pour plusieurs matchs. Une année chez l’un, l’année suivante chez l’autre ».

Cette cycle, c’est la agrégation de Villeneuve qui est occupée de emballer. Et mercredi, maints heures devant une gagnante assemblage de manèges, joueurs et encadrants Anglais incarnaient reçus à la commune par Michel Laville. « Ça me rappelle des souvenirs. C’est véritablement là-bas que j’ai découvert le rugby à XIII, même si ici, à Villeneuve, nous avons une longue tradition de ce rugby. Et vous recevoir ici, à la mairie, me rappelle énormément de bons souvenirs quand j’étais chez les jeunes ». Cette cycle d’absent, c’est la glorification du 90e centenaire de l’venue du XIII en France, et de ce fait à Villeneuve.

« Faire découvrir une autre culture aux jeunes »

Depuis, les échanges ont continué, en irritation de la dépérissement de l’ancêtre du rugby à treize pendant lequel le préfecture. « Dans notre sélection » explique Fancky Goffin, celui-là démodé parieur de malaisé stade à Villeneuve XIII et nouveau monarque de l’attirance Jayet, « nous avons de joueurs de Villeneuve et de Tonneins, les 2 seuls clubs ayant des équipes de jeunes suffisamment aguerries. On attend avec impatience que Trentels, qui s’est relancé récemment puisse faire évoluer des équipes de jeunes. Avec ces échanges, nous voulons faire découvrir à ces jeunes joueurs une autre culture, une autre manière de vivre, de manger, de s’entraîner. C’est vraiment très formateur, pour les 2 parties de découvrir l’autre. Cela fait également partie de nos missions d’encadrants. Et cela crée, à l’image de Michel Laville de très bons et de très beaux souvenirs. Et nous pouvons compter sur notre réseau de bénévoles, les parents des joueurs qui accueillent les jeunes chez eux le temps de leur séjour ».

Mercredi, 2 manèges incarnaient au estrade quiconque des équipes, moins de 15 et moins de 17 sur le gymnase de Choisy. Ils se retrouveront sabbat sur le gymnase Jean-Bernège de Tonneins quant à 2 hétéroclites manèges.

Comments are closed.