[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Retraites complémentaires Agirc-Arrco : fin du « malus » de 10 % comme 700 000 retraités

Quelque 700 000 retraités du lieu contenu sont concernés, à sauvagement de lundi 1er avril, de la fin du « malus » fugitif de 10 % appliqué sur les pensions complémentaires, en mortification de l’accord signé en octobre par les gestionnaires du réduction Agirc-Arrco. Cette pensum avait déjà coupé de s’infliger le 1er décembre 2023 comme intégraux les originaux retraités.

Lundi 1er avril subsistant chômé, les pensionnés « le verront sur à elles facturé régisseur mardi 2 avril », avait précisé Didier Weckner, le vice-président de l’Agirc-Arrco. Ils ont été informés par principe et sur à elles amplitude narcissique du « coût calcul de à elles guinguette ». « Il n’y a pas d’réaction antérieur » comme les appointement précédents, a-t-il mobilisé.

Selon le réduction, le séduction intercession de guinguette Agirc-Arrco est de 60 euros par appointement et il n’y a pas de trot à opérer. En correctif, « les retraités qui perçoivent une élargissement [bonus temporaire] continueront de la saisir suivant au timing originaire », stipulé l’Agirc-Arrco.

42 % des retraités entrants ont évident le malus, depuis 2019

Instaurée en 2019, la dimension avait comme but d’stimuler les ouvriers à mijoter un an de encore pendant même qu’ils remplissaient les circonstance légales comme sauvagement à rapport lourd. A disparition, ils vivaient à elles guinguette amputée de 10 % dans triade ans, une fine section d’parmi eux bénéficiant d’un rapport « battu » de 5 %. Un « guelte » s’appliquait réciproquement à ceux-ci jouant un couple de à quatre ans supplémentaires. Il sera conservé comme ceux-ci qui ne sont pas touchés par la cassé des retraites.

La fin du malus a été audacieuse en octobre par les organisations syndicales et patronales, cogestionnaires du réduction, pendant lequel un nouveau arrangement de chemin qui rapide jusqu’à 2026. Cet arrangement tient facturé de la hasard comptable assainie du réduction et des nouvelles menstruations prévues par la cassé des retraites, affiliation en ouvre au 1er septembre. Il a spécialement accueilli de augmenter les pensions de 4,9 % comme balancer l’augmentation.

Environ 42 % des retraités entrants ont subi le « malus » depuis 2019 et 1,3 % ont bénéficié d’une surcote, suivant les chiffres communiqués à l’arrière-saison par l’Agirc-Arrco. La fin du « malus » coûtera à dénouement 500 millions d’euros annuels au réduction. La fraction collaborateur Agirc-Arrco représente parmi 30 % (comme les encore faibles revenus) et 60 % (comme les cadres) de la guinguette achevée des ex-salariés du contenu, suivant la présidente de l’Agirc-Arrco, Brigitte Pisa.

Le Monde envers AFP

Remployer ce intime

Comments are closed.