[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Stade Toulousain-Racing en Champions Cup : Le Garrec publiquement éloigné, rapatriement de Kolisi, embrouillement alentour de Gibert… Lancaster récit le nullement

l’créant
Victime d’une impression spirituelle vers Clermont le sabbat 31 ventôse frais, Nolann Le Garrec est faute comme le éloignement à Ernest-Wallon ce dimanche, là-dedans le emballage des huitièmes de conclusion de Champions Cup. Quant à Siya Kolisi, il sera tenir cadeau.

C’est connu, le combat Le Garrec-Dupont n’émanation pas angle. Le chope de combat universel du Racing 92 ne sera pas utilisable comme le compétition vers Toulouse en Champions Cup, a annoncé ce mercredi 3 avril l’responsable francilien Stuart Lancaster. « Nolann va bien : il est en train de passer les différentes étapes du protocole commotion, ce qui le rend indisponible pour le prochain match », a revue le ingénieur britannique.

A ronger autant :
PORTRAIT. Stade Toulousain – Racing : « Je suis arrivé à Paris avec la voiture du Stade ! » Qui est Teddy Boutaayacht, le team impresario du Racing

Ces causerie font enchaînement à la dire du administrateur du association parisien. En action, ce mardi 2 avril, Laurent Travers avait déjà attaché le faute de son bijou : « Il y a un règlement : lorsque quelqu’un a eu une commotion et que c’est révélé par le médecin du match, automatiquement il y a 10 jours (d’arrêt) qui sont incompressibles. »

A ronger autant :
Stade Toulousain – Racing en Champions Cup : Ramos ou pas Ramos ? On en sait surtout sur la rattrapage du Toulousain

Rugbyrama ajoute même que Le Garrec aurait vu un neurologue mardi molosse. Ce frais ne l’a pas auguste identique « opérationnel » comme le compétition de dimanche en conséquence sa impression spirituelle arrivée vers Clermont dès la primitive moment du compétition. La élevé du Breton avait prétentieusement spasmodique le occasion artificiel de l’Arena sans arrêt d’un laminage de l’ailier clermontois Yérim Fall.

Kolisi cadeau, Gibert et Chat inquiétant

En causerie de appuyé ce mercredi, Stuart Lancaster a garanti la existence de son inconnue haie Siya Kolisi. Absent des terrains depuis le 2 ventôse enchaînement à une campagne d’un pouce de la dextre loyale, le Sud-Africain a droit que « tous les voyants sont verts » et qu’il est « impatient de jouer », révèle Le Parisien.

A ronger autant :
CHRONIQUE D’OVALIE. Pourquoi les supporters du Stade Toulousain ne devraient pas très se humilier des délocalisations du Racing

Concernant Antoine Gibert, détaché – identique son acolyte de la assemblage – sur lésion vers Clermont « c’est du 50/50 » a droit le impresario de 54 ans opportunément de sa bonus au compétition vers Toulouse. En compensation, l’embrouillement se transforme en sinistrose alentour du talonneur Camille Chat, touché aux ischio-jambiers. « Pour lui, il y a un peu moins de chances », a attaché Lancaster.

Comments are closed.